Quand le 1er RCP fait donner sa réserve

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quand le 1er RCP fait donner sa réserve

Message par amarante le Ven 12 Mai - 16:45

Publié le 13/10/2013 à 03:51
exercice Laparan 2013 en haute Ariège

Barrage de Laparan : il fait encore soleil mais les nuages arrivent sur les cimes et la nuit le thermomètre est descendu bien bas sur la quarantaine d’hommes, commandés par le capitaine Maxime Crété, agriculteur réserviste au Carlaret ! Leur unité : la 5e compagnie de réserve du 1er RCP.

Dans le cadre de l’exercice Laparan 2013,ils sont intégrés à un dispositif fictif mettant en œuvre de nombreuses unités de la région militaire.
Le scénario : un plan impose de protéger le barrage. Le dispositif, piloté depuis la délégation militaire de Foix avec d’autres réservistes, a pour but d’assurer la protection d’un certain nombre de sites sensibles.
Sans compter l’alerte au colis piégé à Foix, l’attaque sur le stock d’explosifs des carrières de talc, la protection de l’usine électrique d’Aston et du barrage de Laparan. Sa destruction pourrait occasionner des dégâts terribles aux vallées en aval. Enfin, des Britanniques sont pris en otages du côté de L’Hospitalet et amenés pas loin du lac de Laparan.

Tous les cas de figure
Bref, près de 70 incidents émaillent cette fiction, histoire de tester les réflexes de tous, depuis les «reclus» de la délégation militaire, eux aussi réservistes pour la plupart, jusqu’aux hommes de la 5e compagnie de réserve.
Les uns en salle, en liaison avec les autorités civiles (préfecture, police, gendarmerie) qui gardent la main sur le territoire, les autres au grand air face aux «Terroristes» (un plastron du 1er RCP jouant le rôle).

On trouve «en défense» des gens de tout âge, ayant revêtu le treillis, comme le Nîmois Cédric, caporal de réserve, couvreur dans le civil, «heureux de prendre part à cette action», ou Vincent, lui aussi «cabo», qui vient du Lot-et-Garonne, où il bosse dans la sécurité.
Et encore Pierre, le natif de la région parisienne, étudiant à Toulouse, qui vient de passer une fraîche nuit près des rives noires et tranquilles de Laparan.

Régulièrement, durant leur vie, ces réservistes sont appelés à prendre part à ce type d’exercice.
Pour le colonel Bruno Helluy, patron du 1er RCP mais aussi délégué militaire départemental, «bien entendu, c’est l’occasion d’en appréhender tous les aspects. Et n’oublions pas que sur le territoire français, si nous sommes engagés, dès qu’une situation est stabilisée, nous devons immédiatement passer le relais aux forces de sécurité de la police et de la gendarmerie». Ce qui fut le cas à Laparan après deux jours de manœuvre, où la réserve s’est donnée à fond !



J.-Ph.C.

amarante

Messages : 19
Date d'inscription : 28/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum