Décès du Colonel Roger LAUPIES

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Décès du Colonel Roger LAUPIES

Message par Amicale du 1 le Ven 26 Mai - 18:57

Le Lt Colonel Roger LAUPIES (BP 1 569) commandant les 5ème et 1ère Compagnies a rejoint St Michel à 100 ans, en ce jour de l'ascension 2017.
Ses obsèques auront lieu à Nice à une date qui sera précisée.
Au nom de ses plus jeunes camarades, je veux exprimer toute l'admiration et l'affection que nous avons pour lui.
En cet instant douloureux, nos pensées vont à son épouse Isabelle et toute sa famille, à qui nous présentons nos très sincères condoléances et les assurons de toute notre sympathie.



source Amicale du 1er RCP
Philippe JEANNE
secrétaire


Amicale du 1
Invité


Revenir en haut Aller en bas

qui était le colonel LAUPIES

Message par Amicale du 1 le Ven 26 Mai - 19:02

Aujourd’hui 8 février 2017, nous avons l’honneur de fêter les 100 ans d’un grand ancien, qui vit paisiblement dans une maison de retraite à Nice, entouré de l’affection de son épouse Isabelle.
Nous avons une pensée pour lui qui a servi son régiment et la France brillamment comme l’atteste ce résumé de sa carrière. Bon anniversaire mon Colonel !
Le lieutenant-Colonel Roger Laupies est né à Ydes dans le Gard en 1917. Il a 4 ans lorsque ses parents s’installent dans les Cévennes, au Mas-Dieu, à quelques km au nord d’Alès (Gard) où il fait ses études. Puis il suit les cours de l’École Normale des Instituteurs à Nîmes pendant 3 ans.
A l’âge de 21 ans il intègre le 3ème Régiment d’Infanterie Alpine et prépare son entrée à l’École Militaire de Saint-Maixent où il est admis en mars 1939 au bataillon des officiers de réserve. Il en sort Aspirant en septembre. Il est affecté au 81ème Régiment d’Infanterie Alpine à Montpellier jusqu’en août 1940, date de sa démobilisation.
Jusqu’en octobre 1942 il est instituteur à Laudun-l’Ardoise (Gard) et Gaâfour (Tunisie).
Le 24 novembre 1942, il est remobilisé au 4ème Régiment de Tirailleurs Tunisiens avec lequel il participe à la campagne de Tunisie contre l’Afrika Korps jusque en mai 1943.

Il reçoit sa première citation à l’ordre de la brigade pour s’être distingué au cours des combats dans le Djebel Mansour les 17 et 18 janvier 1943.
Puis, il rejoint le 1er Régiment de Chasseurs Parachutistes en formation à Fès (Maroc). Nommé Lieutenant d’active en juin 1943, il est breveté parachutiste (n° 1 569). Il participe à la campagne de Sicile puis la campagne de France, jusqu’à la libération de Colmar, comme chef de peloton puis adjoint au Lieutenant Guiraud commandant la 5ème Compagnie.

Il est à nouveau cité à l’ordre de l’Armée Aérienne pour son courage et son audace à la tête de son peloton dans la région du Riant dans les Vosges, les 17 et 18 octobre 1944, puis encore une fois à l’ordre du Corps d’Armée pour son action remarquable les 13,14 et 15 décembre 1944 dans la région de Witternheim.
Il se marie le 9 mai 1945.
Il suit son régiment en Algérie et lors de la réorganisation en 1947, il est affecté au 1er Bataillon du Commandant de Vismes, comme commandant d’unité de la 1ère Compagnie et part en Indochine de janvier 1947 à octobre 1948 où il reçoit une citation à l’ordre de l’armée pendant les combats de son unité au Cambodge.
Rapatrié en Algérie, affecté au 18ème Régiment d’Infanterie Parachutiste de Choc à Bayonne, il est nommé Capitaine le 16 avril 1949. Il rejoint le 7ème Groupement Colonial de Commando parachutiste, il repart en Indochine d’avril à octobre 1954 comme chef de la Base Aéroportée Nord. Participant activement au ravitaillement logistique de Diên Bien Phu, jour et nuit, il est cité à l’ordre du corps d’armée pour son action efficace.
Il rejoint à nouveau Bayonne.
Il sert à nouveau en Algérie en1954 à l’état-major du 1er RCP puis de 1956 à 1959, à l’état-major de la 25ème Division Parachutiste, notamment comme officier d’appui aérien du groupe de secteur de Djidjelli et il est cité à l’ordre de la brigade pour les résultats remarquables obtenus dans cette fonction.
En 1959, il commande le Centre d’Entraînement des Réserves Parachutistes de Cercottes jusqu’en 1962. Il est rayé des contrôles de l’armée en janvier 1963 comme chef de bataillon.
Après avoir servi dans la réserve, il est nommé Lieutenant-colonel le 1er octobre 1964.


Le lieutenant-Colonel Roger Laupies est en particulier :
Commandeur de la légion d’honneur
Croix de guerre 39/45 avec 3 citations
Croix de guerre des théâtres d’opérations extérieurs Indochine avec 2 citations
Croix de guerre des théâtres d’opérations extérieurs Afrique du Nord avec 3 citations
Il est cité :
2 fois à l’ordre de l’armée
2 fois à l’ordre du corps d’armée
2 fois à l’ordre de la division
2 fois à l’ordre de la brigade


source Amicale du1er

Amicale du 1
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décès du Colonel Roger LAUPIES

Message par Amicale du 1 le Dim 28 Mai - 23:37

Les obsèques du Lt Colonel Roger LAUPIES sont prévues dans l'intimité mardi 30 mai à 10h00, Maison Funéraire de Nice - St Augustin - 42 avenue Saint Augustin NICE.
Jean-Luc RICHARD, délégué de l'Amicale pour le 06, représentera l'Amicale.



Amicale du 1er RCP

Amicale du 1
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décès du Colonel Roger LAUPIES

Message par Neveu le Mar 30 Mai - 9:32

Bonsoir
Le Lt-colonel roger LAUPIES a participé aprés les EOR à la campagne de France comme aspirant au 3 RIA.
Démobilisé, il rejoint l'Afrique du Nord comme instituteur.
A nouveau mobilisé il est affecté au 4RTT et participe aux combats en Tunisie 42-43 durant lesquels il est cité.

En 1943 il s'engage au 1RCP et est breveté para en novembre (1569).
Il participe à la campagne d'Italie, puis se sera les combats des Vosges, et en particulier au Thillot la côte 1008 dont il prend l'observatoire. ensuite se sera les combats d'Alsace , Jebsheim, Widensolen, à la tête de la 5°Cie.
il sera cité 2 fois. il devient moniteur para en 46 à Avord.

en 47 il part pour l'Indochine, il commande la 1°cie. Blessé à HOa Bin, il est rapatrié en 48 et affecté au I/1RCP en Algérie. Après un passage à la division, il repart pour l'Indochine commander la BOAPN à Hanoi de mai à décembre 54.
il est à nouveau cité. Après un nouveau passage à la DP, il est affecté au 18°RIPC et part en Algérie où il sera cité 3 fois.

IL est enfin affecté au CERP (Cercotte) qu'il commandera de 58 à 63, date à laquelle il fait valoir ses droits à la retraite.
chevalier de la LH en 47, officier en 59, commandeur en 2005.
Voilà en résumé son parcours militaire.


Son petit neveu.

Neveu
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum