C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Page 5 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 20:48

Journal du 35 RAC
13 août 1916 " 3 groupements sont formés en vue de coup de main.
Groupement Peignier (1/35 et 4e bat), pour l'attaque du 19e sur le Point 154 de la Côte 108
Consommation; 1621 coups.
Groupement Wurtz (7e et 8e bat), pour l'attaque du 116e sur le Point 120 du Godat.
Consommation; 1221 coups.
Groupement Giraud (groupe du 5e et 8e bat), pour l'attaque du 62e sur le Point 118 du
Bastion de Luxembourg. Consom; 2335 coups.
La 121e batterie du 28e participe à l'action sur 108 et le Godat.
Consommation; 855 bombes de 16 kgs
100 " " " " " " " 40 " " .

Ordre du 62e Régt d'Infanterie du 14 août 1916
" L'artillerie, sous les ordres du commandant Giraud a frayé la route aux assaillants par
la précision de son tir; une fois de plus, elle a montré l'intimité de la liaison des deux
armes, qui, chaque jour se connaissent, s'apprécient davantage".
Signé: de Courcy

3 canons sont versés au Parc (gonflement)."
14 août 1916 " Le III/35 reçoit 2 canons du Parc et 1 canon de la 3e bat."
15 août 1916 " Le III/35 reçoit 1 canon du Parc."
16 août 1916 " Quelques Minen dans le secteur de Sapigneul. Le maître pointeur Lafon, de la 121e batterie
du 28e, est mortellement blessé à la Carrière de Moscou, à 16 heures."


Journal du 3e groupe
13 août 1916 " Coup de main sur Poste d'Ecoute 120 - 7 et 9, devant prolonger l'action du 58 T, puis
compléter les brèches .
A 3 heures, doit se produire une fausse attaque, faite simultanément avec une attaque
réelle du 62 sur le Luxembourg. En conséquence, 6h30, 9e bat tire sur Minenwerfer entre
121 et 124, à la demande de l'infanterie.
10h à 16 heures, les batteries font les brèches demandées - 2 pièces (8e et 9e) gonflées.
Pendant un arrêt de tir, de 11h30 à 13h, les Allemands ont le temps de replacer les chevaux
de frise, en avant de leurs tranchées.
A 21 heures, brèche faite - arrosage lent toute la nuit pour les entretenir.
Consommation; 2733."
14 août 1916 " 3h, 9e tire entre 223 et 224 (4 coups par pièce et par minute), puis tir d'encerclement de
430 à 233. Un nouveau gonflement a lieu à la 8e bat - La 8e bat en touche 2 autres dans
la journée - Les brèches ont été parfaitement faites."
Félicitations du colonel du 116e et du cdt III/35, mais le coup de main n'a pas réussi:
pas de prisonniers - Consom; 10."
15 août 1916 " Réglages ordinaires - La 8e touche une pièce, en rend une à la 45/5.
9e exécute, à 14h30, tir sur Minenwerfer 134 - Consom; 10."
16 août 1916 " 8e a 3 pièces - S/lt Mazuet remplace lt Lynen au S.R.A.
Commandant passe en revue le renfort à la Tuilerie.
16h, tir 7e sur la batterie 6944 - Consom; 13."


NB : Luxembourg et Moscou sont des lieux dits dans le secteur, entre Berry au Bac et Reims.
On note le degré de respect des chefs de corps des Régiments d'Infanterie (19e, 62e et 116e)
envers les artilleurs du 35 ( intimité de la liaison des deux armes). Quelle cohésion!

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 20:48

Dernières images de notre officier photographe du 35 : Jean Cuer.

Nous allons parler du lieutenant colonel de Courcy, chef de corps du 62e Régiment d'Infanterie (22ème Division)
Alexandre Marie Jean Potier de Courcy est né à Paris le 20 septembre 1861. St Cyrien de la promotion "Egypte".
Son père, breton, directeur d' Assurance Maritime, et fils d'un capitaine de vaisseau de la Marine Royale.
Potier de Courcy est le sous-chef d'Etat-major du 2e Groupe de Divisions, lorsqu'il est muté au 60e Régiment d'Infanterie Territoriale, le 15 novembre 1914, comme chef de corps.
Il perd son fils Alfred (né le 16 février 1895 à Paris) aux Dardanelles le 18 mars 1915, Aspirant de Marine sur le
Bouvet. Chevalier de la Légion d'Honneur.
Le 17 octobre 1915, il est nommé au commandement de ce 62e RI, compagnon d'armes du 35.
Le président Poincaré accorde sa promotion au grade de colonel le 5 juillet 1916.


Extrait du JMO du 62e RI.

Il quittera le 62e, pour prendre le commandement d'un Groupe de Bataillons d'Instruction de l'Infanterie, ce en date du 13 octobre 1916
Le colonel Potier de Courcy, Commandeur de la Légion d'Honneur, meurt le 6 décembre 1944 à l'âge de 83 ans.

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 20:49

Journal du 35 RAC
17 août 1916 " ........
18, 19 août 1916 .......
20 août 1916 " Bombardement du Bastion de l'Ecluse Nord, de la tranchée et des boyaux de la Butte (Côte108)
Quelques Minen dans le secteur du 116e - 9e, tir de représailles. Consommation; 96 coups."
21 août 1916 " 1 pièce de la 4e bat démolit l'abri de la mitrailleuse du Pt 155 - Consommation; 63 coups.
22 août 1916 " Grande activité des Minen dans le secteur Nord. Ils sont contrebattus par nos batteries,
(conso; 170 coups) et canons de 58 (30 bombes de 16 kgs)."

Journal du 3e groupe
17 août 1916 " Continuation des travaux bis - Consommation; 3."
18 août 1916 " R.A.S Consommation; 0."
19 août 1916 " R.A.S Consommation; 0."
20 août 1916 " 14h30, tir 9e sur 330 Consommation; 15."
21 août 1916 " R.A.S Consommation; 0."
22 août 1916 " 22h30, tir sur travailleurs, en avant du bois de la potence, sur 223 Consommation, 12."

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 20:52

Journal du 35 RAC
23 août 1916 " Tir de la 43e bat du 32e sur Minen de la Tranchée de la passerelle; 15 coups."
24 août 1916 " Tir de la 7e bat sur P.O point 221; 45 coups."
25 août 1916 " Action de Minen sur Bastion du Pont, près de la Carrière Sud de 108; tir de représailles
                    de la 4e bat; 46 coups."
26, 27 août 1916 .......
28 août 1916 " 4 tirs de représailles de nos batteries; 82 coups.
                    2 blessés à la 121e bat du 28e (à Moscou)."
29 août 1916 " Violent tir de Minen sur nos tranchées (Côte 108, Sapigneul, La Neuville), de 16h30 à 21h
                     Tir de riposte des 1ère, 4e, 6e et 5e batteries  Consommation; 130 coups."




Carte extraite des JMO du 62e RI montrant les positions de mitrailleuses allemandes, les réseaux de fils de fer,
les brèches faites dans ceux ci par le 35e RAC, et les positions visées par les tirs d'encerclement.


Journal du 3e groupe
23 août 1916 " Fausse position construite à 2606  -  Consom 0."
24 août 1916 " Rien à signaler - Travaux aux positions et positions bis.
                    S/lt Mazuet (8e) part en permission.  Consom; 45
25 août 1916 " Réglages sur observatoire du Bois en dentelles (7e) 20 obus.
26, 27 août 1916 " Réglages quotidiens."
28, 29 août 1916 " Réglages quotidiens."

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 20:54

Journal du 35 RAC
30 août 1916 ........
31 août 1916 ........

Journal du 3e groupe
30 août 1916 " Réglages quotidiens  -   Consommation (totale de ces 6 jours); 31".
31 août 1916 " Sur la piste, revue par le Cdt III/35, pour la remise des Croix de Guerre gagnées à Verdun.
                    A 10 heures,le colonel et Cdt Julliard visitent les batteries  -  Consom; 10.
                    Extrait décision du 14 août du 62 Infanterie.
                             " L'artillerie, sous les ordres du Cdt Giraud a frayé la route aux assaillants par la précision
                               de son tir; une fois de plus, elle a montré l'intimité de la liaison des 2 armées, qui, chaque
                               jour, se connaissent et s'apprécient davantage.
                                                             Signé; de Courcy

                               Chef d'escadron Giraud à Cdt Groupe Chef d'escadron Wurtz cdt III/35.
                                " J'ai l'honneur de vous adresser un extrait de décision du 62e régt d'infanterie en vous
                                priant de la faire parvenir au capitaine Petit. Cet officier a parfaitement rempli sa mission
                                aussi bien dans le tir de brèche  que dans celui d'encerclement, malgré la mise hors service
                                de 2 canons.
                                   Je vous serais reconnaissant de leur faire parvenir mes plus sincères remerciements."

                                                  MORTS POUR LA FRANCE

                       PEUZON Raymond Edouard  né le 28 août 1898 à Nogent les Vierges (Oise) canonnier servant
                                                 à la 110e batterie de 240 T, blessé et mort le 1 août 1916 à Etnehem (Somme)

                      BEAUSSIRE Victor né le 12 août 1887 à Favrieux (Yvelines) cs à la 110e batterie de 240 T
                                                  tué à l'ennemi le 8 août 1916 à Curlu (Somme)

                       LE ROUX Jean  canonnier servant, tué le 2 août 1916 à Guyencourt (Aisne)
                                                      A reçu un coup de pied de cheval.

     NB; Je rappelle que la 110e batterie de 240 T est opérationnelle dans la Somme. Elle est mise à la
           disposition de divers C.A, selon les besoins. Un autre de cette batterie, le canonnier LE FRANCOIS,
           a  été tué le 21 juin 1916 à Lihons (Somme).
          Louis Marie Michel Joachim Murat (Prince Murat) a été tué à Lihons le 21 août 1916.Il était maréchal des
                                                        logis au 5e Régiment de Cuirassiers. Il est inhumé sur la place même
                                                        de sa mort.
                                                        Philippe de Hauteclocque (Leclerc) a eu sa première affectation dans
                                                        ce régiment qui existe toujours.

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 20:56

Journal du 35 RAC
1 septembre 1916 " Activité de l'artillerie ennemie dans le secteur Nord.
Action de Minen pendant la nuit, à la Côte 108 et à Sapigneul. Tirs de représailles des
1ère et 4e batteries; 70 coups, et de la 121e batterie du 28e (50 bombes de 16 kgs)."
2 septembre 1916 " Quelques Minen à la Côte 108. Tirs de représailles la 1ère batterie et des 58 (87 b 16kgs
et 156 b 40 kgs)."
3 septembre 1916 " Tir des Minen sur Bastion de l'Ecluse Nord. Activité de l'artillerie ennemie sur Moscou,
Côte 108, Berry au Bac, la Sucrerie.
Représailles du I/35; 62 coups et de la batterie de 58; 42 b de 16 kgs, 18 b de 40 kgs)."
4 septembre 1916 " Explosion de 2 mines ennemies à la Côte 108, nuit du 4 au 5: 3h45.
Tir de barrage lent à la 1ère bat, tirs des 3, 4, 5, 6e batteries sur Minen et batteries
en action - Consom; 554 coups.
Bombardement de la 3e batterie et de la 43e batterie pendant l'action; 70 coups de 105
(150 obus détériorés à la 43e batterie)."
5 septembre 1916 .......

Journal du 3e groupe
1 septembre 1916 " R.A.S Consommation; 0."
2 septembre 1916 " Exercices de tir avec avion Consommation; 6."
3 septembre 1916 " R.A.S."
4 septembre 1916 " Avis de relève du groupe, dans la nuit du 6 au 7."
5 septembre 1916 " AD 22 est relevée. Officiers 3e groupe du 2e d'artillerie viennent prendre contact à 11h.
1 pièce sera relevée dans la nuit du 6 au 7 et ira rejoindre les échelons."

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 20:56

Journal du 35 RAC
6 septembre 1916 " Nombreux Minen à la Côte 108 et à Sapigneul. Tirs de riposte; 127 coups.
La 27e DI relève la 22eDI - Nuit du 6 au 7, relève du I/35 et du III/35 par les
I et III/2 (1 pièce par batterie) Relève effectuée sans incident."
7 septembre 1916 " Action de Minen à 108 et à Sapigneul pendant la nuit 7 au 8 - Tir de représailles
des I et II/35 - Suite de la relève des I et III/35 - Relève du II/35 par le II/2,
(1 pièce par batterie) - Relève sans incident."
Le I/35 va cantonner à Crugny, le III/35 va cantonner à Treslon, la 121e/28 va cantonner
à Bouleuse, le PAD 22 va cantonner à St Euphraise et Bouilly.
8 septembre 1916 " Activité de Minen dans le secteur Nord - Fin de la relève de l'AD 22 par l'AD 27.
Le II/35 va cantonner à Faverolles et Coëmy."

Journal du 3e groupe
6 septembre 1916 " 21 heures, arrivée d'une section et voiture téléphonique du 2e d'artillerie.
Les pièces relevées du III/35 partent à Luthernay."
7 septembre 1916 " Les éléments relevés la nuit font route, avec les échelons, de Luthernay à Treslon,
campement; lt Richard - Itinéraire; Luthernay - Pévy - Prouilly - Sapicourt - Treslon.
Dans l'après-midi, aux batteries, passage des consignes et visite des positions de
flanquement. 21 heures, arrivée aux positions du reste des batteries.
1 officier par batterie, reste avec les batteries du 2e."
8 septembre 1916 " Le reste des batteries gagne Treslon sous la conduite du lt Dormange."

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 20:57

Journal du 35 RAC
9 septembre 1916 " Le colonel Ely passe le commandement de l'artillerie du secteur au colonel Froucheina,
à 9 heures. La 22e DI se rend au camp de Dravegny, en réserve du G.A.C.
EM AD22 (qui devait cantonner à Faverolles), se rend à Nesles (par Fismes) 4 km Est
de Fère en Tardenois.
I/35 va cantonner à Nesles, II/35 va cantonner à Sergy, III/35 va cantonner à Cierges,
121e/28 va cantonner à Cierges, PAD22 à Fresnes- Courmont."
10 septembre 1916 " Séjour".
11 septembre 1916 " EM AD22 va cantonner à Sergy, I/35 va cantonner à Villers s/ Fère."
12 septembre 1916 " Séjour - Manoeuvres."

Journal du 3e groupe
9 septembre 1916 " Réveil 5h45 - Le groupe doit quitter Treslon à 6h45 pour se rendre à Cierges et doit
avoir traversé, à 7h30, la crête de Lagery.
Logement; lt Ruel. Itinéraire; Tramery, Coëmy, Lhéry, Lagery, Abbaye d'Igny, Cohan,
Coulonges, Chamery, Cierges. Arrivée 12h - Cantonnement."
10 septembre 1916 " Repos au cantonnement."
11 septembre 1916 " Instruction des cadres, manoeuvres par batteries."
12 septembre 1916 " Manoeuvre de groupe pour les cadres (au point de vue liaison avec l'infanterie)
Manoeuvre entre Courmont - Fresnes- Balanchers."

NB; Le régiment se trouve au SE de Soissons, dans le département de l'Aisne. Je pense qu'il savoure
un peu de calme et de repos.

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 20:58

Journal du 35 RAC
13 septembre 1916 .......
14, 15 septembre 1916 ........
16 septembre 1916 " Manoeuvres des cadres 22ème Division, dans le camp de Dravegny."
17 septembre 1916 " Mouvement de la 22e DI. L'EM AD22 va cantonner à Etampes (1 km S.O de Château-Thierry)
Itinéraire; Sergy, Beuvardes, Epieds, Verdilly, Château- Thierry, Etampes.
I/35 va cantonner à Etampes, II/35 va cantonner à Nogentel, III/35 va cantonner à Blesmes.
121e/28 va cantonner à Fossoy, P AD22 va cantonner à Crézancy."
18 septembre 1916 " Séjour".
19, 20 septembre 1916 .......
21 septembre 1916 " Le colonel part en permission de 6 jours. Le chef d'escadron Julliard prend le commandement
provisoire de l'AD 22."

Journal du 3e groupe
13 septembre 1916 " Continuation de la manoeuvre de la veille."
14 septembre 1916 " Suite de la manoeuvre. Changement de position."
15 septembre 1916 " Repos."
16 septembre 1916 " Manoeuvre de division entre Dravegny, ferme Mautaou, bois de la Muette.
Ordre préparatoire de départ pour le lendemain."
17 septembre 1916 " 5h25, départ - Logement; lt Le Gac - 5h40, départ colonne.
Itinéraire; Courmont, Fresnes, Le Charmel, Joulgonne, Chartèves, Mézy, Fossoy, Blesmes
(5 km Est de Château-Thierry). Arrivée; 10h45.
Parc, 7, 8, Nord de RN Paris Châlons, Sud chemin de fer - 9, ferme le Rocq,
échelons, ferme de l'Hay."
18 septembre 1916 " Roulement des voitures - Manoeuvre des cadres (batteries et groupe)
Exercice de signalisation - plateau du Rocq."
19, 20, 21 septembre 1916 " Idem."

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 20:58

Journal du 35 RAC
22 septembre 1916 " Séjour".
23, 24 septembre 1916 " Séjour."
25 septembre 1916 " Manoeuvre avec cadres et 118e d'Infanterie."
26, 27, 28 septembre 1916 " Séjour."
29 septembre 1916 " Le colonel rentre de permission. La 22e DI embarque.
Embarquement des batteries à partir de 18 heures aux gares de Mézy et Dormans."

Journal du 3e groupe
22 septembre 1916 " Roulement des voitures - Manoeuvre des cadres (batteries et groupe)
Exercice de signalisation - plateau du Rocq."
23, 24, 25, 26, 27 septembre 1916 " Idem."
28 septembre 1916 " Ordre préparatoire de départ."
29 septembre 1916 " Ordre d'embarquement à Dormans; 7 - 8 - 9.
Départ des batteries: 8h à 20h30, Fossoy, Crézancy, Courtemont-Varennes, Reuilly,
Courthiézy."

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 20:59

Journal du 35 RAC
30 septembre 1916 " Embarquement de l'EM AD22, avec la 2e batterie à Mézy le 30 septembre à 8h45
Départ de Mézy à 13h. Itinéraire; Epernay, Châlons, Vitry le François, Blesmes.
Débarquement à Blesmes. L' AD22 va cantonner à Chancenay, au N.E de St Dizier.
Itinéraire; Blesmes, Scrupt, Saint Vrain, Vouillers, Villiers en Lieu, Saint Dizier, Chancenay."

Journal du 3e groupe
30 septembre 1916 " Embarquement à pleine voie - Train 7e insuffisant, laisse 2 voitures pour la 8e.
Départ 7e, 3h00 - 8e, 5h10, > Châlons/ Marne, Vitry le François.
Débarquement 7e et 8e St Eulien (9,55) à quai.
9e Eurville (13,45).
Les batteries gagnent leurs cantonnements par Villiers en Lieu, St Dizier (faubourg long
du canal) Chancenay.
Arrivée à 12h50. Cantonnement de tout le régiment."

NB; Le 35 RAC se trouve maintenant dans le département de la Haute Marne (20 km Sud de Bar le Duc)
Les hasards de la géographie font que des éléments de celui-ci ont quitté un " Blesmes" dans l'Aisne,
et retrouve un autre "Blesmes" dans la Marne.

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 23:42

MORTS POUR LA FRANCE

  DERCHU Louis André
 né le 21 juin 1894 à Etalon (Somme) Brigadier (Médaille Militaire et Croix de
                                     Guerre avec étoile de bronze) tué le 3 septembre 1916 à Lihons (Somme)

  LETAMENDIA Jean Gaston né le 23 juin 1895 à Cibourne (Pyrénées Atlantique), maréchal des logis
                                     tué à l'ennemi le 3 septembre 1916 à Lihons (Somme)

  CHAUSSON Auguste Théodore né le 21 avril 1896 à Neuvillalais (Sarthe) canonnier
                                      tué à l'ennemi le 23 septembre 1916 à Méharicourt (Somme)

  ANDRE Pierre Marie  canonnier servant, tué le 30 septembre 1916 à Caix (Somme)

  NB: Tous ces artilleurs  appartiennent à la 110e batterie de 240 T combattant dans la Somme.
        Ceux ci ne sont ni bretons ni vendéens, mais sont incorporés depuis d'autres coins de France, la
        batterie ayant été créée, la guerre étant bien engagée.

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 23:42

Journal du 35 RAC
1 octobre 1916 " EM AD22 séjourne à Chancenay.
Le P AD22 embarque à Fère en Tardenois . Il va cantonner à Baudonvilliers (N E de St Dizier)."
2 octobre 1916 " EM AD22, pour cantonner à St Dizier, quitte Chancenay à 14 heures."
3 octobre 1916 " Séjour à St Dizier."
4, 5 octobre 1916 .........
6 octobre 1916 " Le P AD22 va cantonner à Sapignicourt (10 km O de St Dizier)."
7, 8, 9 octobre 1916 ........
10 octobre 1916 " Le III/35 va occuper le cantonnement de Baudonvilliers."

Journal du 3e groupe
1 octobre 1916 " Repos - Exercices - Manoeuvres de cadres, batteries attelées - Exercices de signalisation."
2 octobre 1916 " idem."
3 octobre 1916 " idem."
4 octobre 1916 " idem."
5 octobre 1916 " idem."
6 octobre 1916 " idem."
7 octobre 1916 " Conférence sur les projecteurs appliqués au tir. Exercices de nuit (18.30)."
8 octobre 1916 " Repos au cantonnement."
9 octobre 1916 " Ordre préparatoire de départ pour le lendemain à 12h15 - direction Ferme de Passavant
(1600m ouest de Baudonvilliers) - 6 km de Chancenay et Baudonvilliers."
10 octobre 1916 " Départ campement 11h lieutenant Prothois - 12h, départ des groupes 7 - 9 à Baudonvilliers -
8e Ferme de Passavant - Tous les chevaux sont à l'abri.
Le groupe touche un sergent, 1 aspirant, et 13 hommes du 118e (détachement de liaison)."

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 23:43

Journal du 35 RAC
11 octobre 1916 " Séjour."
12, 13 octobre 1916 " Séjour."
14 octobre 1916 " Séjour."
15 octobre 1916 " Les batteries sont complétées à 4 canons."

Journal du 3e groupe
11 octobre 1916 " Liaison téléphonique entre le Ct III/35 et Ct I/28 - 8e bat."
12 octobre 1916 " Manoeuvre de cadres pour le groupe sur le plateau dominant Saudrupt."
13 octobre 1916 " Batteries attelées - Signalisation."
14 octobre 1916 " Un détachement de cinq officiers du groupe assiste à une manoeuvre de bataillon du côté
de Thiéblemont."
15 octobre 1916 " Repos."

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 23:44

Journal du 35 RAC
16 octobre 1916 " Séjour."
17 octobre 1916 " Séjour."
18 octobre 1916 " Séjour."

Journal du 3e groupe
16 octobre 1916 " Manoeuvre de cadres."
17 octobre 1916 " Vaccination antityphoïdique - (1ère piqûre) 1/2 groupe."
18 octobre 1916 " Repos."

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 23:45

Journal du 35 RAC

19 octobre 1916 " Séjour".
20 octobre 1916 " Séjour".
21 octobre 1916 " La 121e /28 est dirigée sur Aulnois en Perthois, centre d'instruction d'Artillerie de Tranchée."
22 octobre 1916 ......
23 octobre 1916 " Mouvement de la 22e DI - Départ des groupes de l'AD22 de Baudonvilliers, Chancenay
à 9 heures, par Couvonges. Stationnement du 23 au soir à Mussey et Vassincourt ( IIIe gr).
Départ du P AD22 à 9 heures par Blesmes. Stationnement du 23 au soir à Sermaize."

Journal du 3e groupe

19 octobre 1916 " Suite de la vaccination (1ere piqûre) 1/2 groupe."
20 octobre 1916 " Manoeuvre de cadres - Lieutenant Nicaise (retour de Fontainebleau) nommé lieutenant
orienteur du III/35."
21 octobre 1916 " Repos."
22 octobre 1916 " Ordre préparatoire de départ reçu à 18 heures - Préparatifs - Ordre de détails reçu dans la nuit
23 octobre 1916 " Départ du groupe à 9 heures - Campement lt Nicaise 7heures 30.
Direction Vassincourt. Itinéraire; Robert Espagne,Beurey,Couvonges, Mogneville, Vassincourt.
Village complétement détruit, une seule reste debout. Bivouac ancienne tuilerie(?).
Un bataillon Génie campe également à Vassincourt. Abreuvoirs à 1500 mètres."

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 23:45

Petit retour en 1914 au sujet de Vassincourt (village détruit).




Inscrit dans la Bataille de la Marne de Septembre 1914, le Ve C.A de la IIIe Armée du général Sarrail, souffre dans ce secteur, sous la poussée allemande, devançant l'intention de Joffre, qui ordonne au XVe C.A, retiré de la IIe Armée afin  de venir renforcer le front français.
Choix gagnant, car le 11 septembre 1914, les troupes françaises entrent à Vassincourt, déserté par l'ennemi, mais détruit, brûlé, des centaines de cadavres français et allemands dans les rues.


La bataille de Vassincourt (étendue aux environs) a duré du 6 au 11 septembre.

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 23:47

Journal du 35 RAC
24 octobre 1916 " L'EM AD22 quitte St Dizier à 9 heures. Itinéraire; St Dizier,Bar le Duc.
Cantonnement ; Vavincourt. Les groupes quittent Mussey et Vassincourt à 8 heures, et
vont cantonner à Louppy le Petit - P AD22 quitte Sermaize à 9 heures. Itinéraire, Audernay,
Vassincourt, Laimont, ou il cantonne."
25 octobre 1916 " Séjour."
26 octobre 1916 " Séjour."
27 octobre 1916 " Séjour."

Journal du 3e groupe
24 octobre 1916 " Départ du groupe à 8h30, direction Louppy le Petit - Cantonnement; Cne Petit, s/lt Deputtes.
Itinéraire; derrière I/35 et II/35, Mussey, Bussy la Côte,Chardogne, Louppy le Petit.
3 groupes réunis. AD22 à Vavincourt. Ravitaillement à Mussey . Cantonnement; tous les hommes
logés. 1/3 des chevaux abrités - Parc au N du village."
25 octobre 1916 " Visite du matériel par le capitaine St Germain. Inspection."
26 octobre 1916 " Vaccination (2e piqûre) - Repos - Colonel visite cantonnement ."
27 octobre 1916 " Départ I/35 pour région de Mailly (groupe de nouveau cours de tir).
Elargissement du cantonnement entre IIe et IIIe groupes."


NB : Triste nouvelle lue sur le JMO de la 8e batterie: " On retrouve le corps du Cne Tohier(?) suicidé la veille."
(?) le nom n'est pas très lisible, mais nous tenons à le signaler, fait faisant partie de l'Histoire.

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 23:48

Journal du 35 RAC

28 octobre 1916 " Le I/35, désigné pour être employé au Cours de tir de la IIème Armée, est dirigé
                         sur Maisons en Champagne, ou il cantonnera. Etape intermédiaire le 28 à Pargny sur Saulx.
                         Le groupe laisse 3 canons au G.P.A 2."
29 octobre 1916 " Séjour."
30 octobre 1916 " Le slt Nicol est envoyé en liaison à l'AD Balrupt."
31 octobre 1916 " Séjour."

 Journal du 3e groupe

28 octobre 1916 " R à S . Les batteries souscrivent à l'Emprunt de la DN. 5 titres sont pris."
29 octobre 1916 " R à S."
30 octobre 1916 " R à S."
31 octobre 1916 " 14h, ordre préparatoire de départ: "Se tenir prêt à partir le lendemain, de bonne heure.
                          Etape longue " - 18h, ordre de détails.
                          II et III/35 dirigés vers Dugny/Meuse - Etape 50 kilomètres.
                          Régles de circulation dans la IIIème Armée. Ordre envoyé aux batteries."



_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 23:49

ARTILLEURS MORTS POUR LA FRANCE

   BARBIER Eugène Pierre Louis  né le 20 novembre 1888 à Rennes (Ile et Vilaine), maréchal des logis
                                    matricule A 117952 , blessé et mort le 25 octobre 1916 à Marcelcave les Buttes (Somme)

   BEAUBRAS    canonnier servant  mort le 10 octobre 1916 à Etinehem (Somme)

   COUTURIER Louis  né le 3 mai 1885 à Forest l'Abbaye (Somme) canonnier conducteur, matricule A 358896
                                    mort le 27 octobre 1916 à Cléry sur Somme (Somme)


      NB :  Une fois de plus, ce sont des soldats de la 110e batterie, opérant dans la Somme, qui payent le tribut
              de cette guerre, le 35 étant lui en train de se déplacer vers Verdun.

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 23:50

Journal du 35 RAC

1 novembre 1916 " L'EM AD22 et les II et III/35 vont cantonner à Dugny. Itinéraire; Rembercourt aux Pots,
Bauzée sur Aire, Fleury sur Aire, Ippécourt, Vadelaincourt, Lempire, Dugny."
2 novembre 1916 " Les II et III/35 sont mis à la disposition de l'AD Belrupt. Reconnaissance des colonels et
des commandants de groupes. Le Groupement Wurtz (III/35,et 2 batteries du III/31;
4e et 6e) relève Groupement Enjalbert (1 groupe de l'AD71 et 1 groupe de l'AD9), à
1 km S.O du Fort de Moulainville."
3 novembre 1916 " Dans la soirée du 3, 1 section par batterie du Groupement Wurtz relève 1 section des batteries
correspondantes du Groupement Enjalbert."

Journal du 3e groupe

1 novembre 1916 " Campement (lt Lynen) départ 6h45 - Départ 7 heures - Ordre; III, II donc III (7, 8, 9).
Itinéraire; Louppy le Petit, Génicourt, Condé en Barrois, 3 routes (marques puit), Rembercourt,
(section de 10 voitures dont la dernière porte un disque rouge) à 50 mètres, Sommaisne,
Beauzée, Nubécourt, Fleury. 11h30, halte de 1 heure pour le repas des hommes, à 2 km de
Fleury, Ippécourt, Vadelaincourt, guerre de (?), Lempire, Landrecourt, Dugny, arrivée à 18 heures.
Bivouac au bord de la Meuse, dans les dépendances du château. Les hommes, chevaux et voitures
dehors. Ordre de reconnaissance pour les chefs d'escadron, pour le lendemain matin."
2 novembre 1916 " 7h30, départ Cdt II/35 et Cdt III/35 avec le colonel et Cdt Julliard en (?) pour reconnaissance en
vue de relève. Ordre pour le lendemain.
Formation d'un groupement (4, 6, 7, 8, 9) sous le commandement du Cdt Wurtz.
5e batterie isolée dans l'AD63. Le groupement doit relever, le lendemain, 2 groupes de l'AD74
(2e Art et 30e Art)."
3 novembre 1916 " 6h30, départ de Dugny - reconnaissance ; chef Nise - Cts de batteries, voitures et personnels
téléphonistes, paquetages des officiers et des hommes.
Itinéraire; Pont de la Falaise, Haudainville, fond de Belrupt, Belrupt, Claire, Côte, Arpens -
arrêt des chevaux et voitures, progression des personnels officiers et téléphonistes par le boyau de
la Madelaine, vers les emplacements des batteries. Arrivée 9 heures. P.C Cdt Enjalbert
(cdt Groupe Rueff 2e Art).
Emplacements; III/35 , entre la Laussiguère et la Madelaine (4852); 7e remplace 43e (4952)
8e " " " " " " 42e (5349)
9e " " " " " " 41e (4652)
II/35, à l'Est de la Madelaine (4e et 6e)
Reconnaissance à 13 heures par les Cdts de groupe et de batterie, des Postes de Cdt Infanterie
(Maroc) et de P.O (Mardi Gras N 18). A 18 heures, arrivée de 1 section de chaque batterie sur la
position. 1 section du 2e retourne à Dugny.
Le soir et la nuit , tirs de harcèlement. Le Fort de Vaux ayant été pris dans la nuit, les barrages sont
obligatoirement changés.
Barrages du Groupement à la date du 2 nov de 5089 à 7278
Groupe Arnauld (Jarno) battant le fond de la Horgne de 5089 à 5891 (2 batteries)
Enjalbert (Wurtz) battant le fond de la Horgne, Crête de Damloup, Fond de la Gaillette,
Route Bezonvaux.
42e (Cool(5690 à 6090) - 41e (9)(5891 à 5988) 43e (7)6 barrages (5981- 928)(928-6690)(6690-7278)
Consommation; 870

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 23:51

Journal du 35 RAC
4 novembre 1916 " A 8 heures, le colonel Ely prend le commandement de l'AD Belrupt.
L'AD 22 relève l'AD 74 - Composition de l'artillerie Belrupt ; 3 groupements d'artillerie
de campagne; Groupt Wurtz, 5 batteries - Groupt AD 63 - Groupt Nacchini, 2 batteries AC14
1 batterie 65 montagne
3 groupements d'artillerie lourde; Groupt Renan, 5 batteries 155C (8e gr du 17e, 8e gr du 112e)
Groupt Benedittini, 4 batteries 155C (7e et 8e gr du 115e)
Groupt Gongelin, 3 batteries de 220 (9e gr du 81e, gr Gongelin et
18e bat du 83e, 1 bat 155C, 33e bat du 103e).

Dans la soirée du 4, les 2e sections du groupt Wurtz prennent position.
Tir de barrage lent sur le pied des pentes de la croupe du Fort de Vaux.
Tir de harcèlement sur les pistes, tir de destruction sur les tranchées de Posen, Dresde, Trêves et
cimetière de Vaux. Consommation; 3426 coups de 75, 372 coups de 155."
5 novembre 1916 " Départ de l'AD 74 qui complète à 4 pièces les batteries restant à l'AD Belrupt.
Tir sur le Ravin des Grands Houyers (partie Est), les tranchées de Trêves et de Dresde, la route
d'Eix et le Feuilla Bois (protection de reconnaissance), tir de barrage sur le front de Vaux dans la
nuit à la demande de l'infanterie. Consommation; 3429 coups de 75, 97 coups de 155."

Journal du 3e groupe
4 novembre 1916 " Installation des liaisons; P.C Maroc (43e Brigade) un officier de groupe (slt Deperthes)
N 18 poste d'observation (lt Lynen) - P.C Capy (colonel 93e) (slt Richard) chacun ayant un
sous-officier et 2 téléphonistes.
Nouveau barrage (barrage du 4) 2 batteries (Jarno), 3 batteries (Wurtz) 5895 à 6793 et
Reau Tavannes . 4e (pas de barrage) - 6e (5797 à 5994) - 8e (5895 à 6394) - 9e (6394 à 6793)
7e ( barrages 1-2-3 et 4 modifiés (6795 à 6787).
A 16 heures, prise de commandement du Cdt Wurtz - 2e section de chaque batterie en position
à 18 heures Réglage des batteries sur leur barrage - Tir de harcèlement vers 20 heures, tr Dresde,
Kaloues, Obertz Consommation; 1270."
5 novembre 1916 " Les batteries font leurs principaux réglages et quelques tirs de harcèlement.
15,30 à 17,30, 400 coups sur Dresde pour appuyer reconnaissance, route d'Eix, Bezonvaux (6793)
corne S.O Bois Feuilla, 4 chemins - croisement Mensies - route Bezonvaux.
17h30, ordre de cessez le feu, fantassins exécutent des patrouilles.
Ordre de préparer un nouveau barrage - 18h à 20 h, tir sur 231 et Bois Feuilla.
Consommation; 877."

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 23:52

Journal du 35 RAC
6 novembre 1916 " Départ du lieutenant colonel Fondeur, de l'AD74, commandant de l'AD Belrupt.
La 33e batterie du 103e, la batterie de 155C - Schneider (C150), passés à l'AD Douaumont.
La 5e batterie du 35e prend position à l'ouest du Fort de Tavannes.
Vérification de nouveaux barrages; réglages divers, tir de destruction sur la station de
Vaux (155C). Consommation; 607 coups de 75, 76 coups de 155."
7 novembre 1916 " Réglages sur mitrailleuses 343 et 4307, boyau Kopal (après entente avec l'AD Marceau),
le croisement voir ferrée, tr de Trêves.
Tirs de harcèlement sur Tr de Posen, Dresde, Trêves et le Bois Feuilla.
Consommation; 393 coups de 75, 26 de 155. 1 blessé léger à l'AD63."
8 novembre 1916 " Réglages sur 6397- 6695, 7085, tirs de représailles sur Ravin de la Plume et du Muguet.
Dans la nuit, tirs de harcèlement en arrière du Bois Feuilla.
Consommation; 345 coups de 75, 40 coups de 155."
9 novembre 1916 " Le Gal Cdt la 22e DI prend le commandement de la DI Belrupt à 8 heures.
Départ du Groupe Stacchini (2 batteries AC/14 et de la 44e batterie du 2e de Montagne)
Tirs d'arrosage et de représailles sur tranchées de Kopal, de Laibach, boyau de Pola et
de Mursk, Ravin de la Plume et du Muguet.
Réglages du 155 sur boyau de Cologne (447), point 6397, point 5007 (par avion).
Tirs de destruction sur 447 et d'interdiction sur Ravin des Grands Houyers.
Consommation; 1037 coups de 75, 154 coups de 155. 1 blessé léger à l'AD63."

Journal du 3e groupe
6 novembre 1916 " (Barrage du 6) 4e (5997- 6094) - 6e (6094- 6494) - 8e (6494- 6694-6793)
9e (6793 à 7085) - 7e (7085 à 7678).
Nouvelles liaisons; Chevert; 1 officier ( Deperthes) Capy (1 sous-officier)
Observatoires P13 (Mars la Tour) 1 officier III/35.
Réglages - Harcèlement de 15 à 17, tr de Dresde.
L"Echelon se rend à Dugny , au Bois la Ville - Consommation; 252."
7 novembre 1916 " Recherche de nouveaux observatoires (C= la ?)
Réglages sur les 4 chemins - tranchée de Trêves.
Harcèlement de jour et de nuit - Consommation; 192."
8 novembre 1916 " (Barrage du Cool Ordre AD Belrupt à partir du 8 - Groupnt Delerat (AD63), battant
de 5701 à 6296) - groupnt Wurtz (6197 - 6783 - 381 - 7678)
4 (5900 - 6296) 6 (6197 - 6595) 8 (6496 à 6893) 9 (6893 à 7085)
7 (7085 à 7678) -
Nouvelles liaisons; officier Capy (Mazuet) - Mars la Tour (II/35 sous-off Capy (III/35).
Réglages - Quelques tirs de harcèlement . Consommation; 122."
9 novembre 1916 " Réglages et harcèlement - Gal Cdt 22e DI prend le commandement du secteur."


_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 23:53

Journal du 35 RAC
10 novembre 1916 " Réglages sur l'Ouvrage d'Hardaumont (le 220 semble avoir fait sauter un dépôt de munitions),
l'Ouvrage de Lorient. Réglages par avion sur dépôt du Rav des Gds Houyers, 6396, les 4 chemins,
Tr de Posen, 555 (155C), 9412 (155C). Tirs sur tranchées de Kopal et de Laibach.
Vérification des barrages. Consommation; 783 coups de 75, 104 coups de 155, 38 coups de 220."
11 novembre 1916 " Départ du Groupe Benedittini (2 batteries). Le Groupement se réduit aux 2 batteries du groupe
Croce. Réglages sur l' Ouvrage d' Hardaumont (155C), Pt 555.
Réglages par avion sur 6298, 5908, (??? , tr de Kolomeer), sur 446 (155C).
Nombreux tirs de représailles sur ravins du Muguet et de la Plume, tranchée d'Oblock.
Tirs de harcèlement dans la nuit sur 7392, tir sur fils de fer de 7188 à 7290.
Consommation; 91 coups de 75, 62 coups de 155.
Artillerie ennemie active sur les batteries. Bie C226, objet d'un tir de 21 de 9 à 15h -
tir long de 21 sur batterie C246, quelques obus de 105 et 15 sur Bies C245, C247 -
100 coups de 21 sur Bie C244 (un abri défoncé, un canon renversé), tir court sur 7e bat 35e."

Journal du 3e groupe
10 novembre 1916 " Les fantassins détachés au groupe rejoignent leur régiment d'origine (116e).
Essai de réglages avec avion (7e batterie) Consommation; 70."
11 novembre 1916 " Nouvelles liaisons - 1 officier (Maroc) - 1 sous-off (Chevert) - 1 off (Capy)
Réglages sur Araignée (7392), 4 chemins.
Tirs allemands de 21, de rupture, sur Bie de 155C, en devant 7e batterie
Harcèlement de nuit - Consommation ; 249."

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 23:54

Journal du 35 RAC
12 novembre 1916 " Réglages divers et tirs de harcèlement. Consommation; 176 coups de 75.
Grande activité de l'artillerie ennemie.
Au cours d'un ravitaillement, nuit du 12 au 13, 2 hommes tués (Bourlés, Cann)
3 blessés dont 1 blessé léger non évacué à la 5e batterie du 35e."
13 novembre 1916 " De 17h30 à 18h30, tir de peignage à la demande de la division Marceau sur
Ravin des Gds Houyers, boyaux de Cologne, de Kiel et Elbe.
Nombreux tirs de représailles sur le Bois Feuilla, en réponse aux bombardements
du Fond de la Horgne - Tirs de harcèlement pendant la nuit, consommation; 590 coups de 75.
Grande activité de l'artillerie ennemie sur les premières lignes, et environ de la Bie de
l'Hôpital. 2 blessés légers à la 5e bat/35e (1 seul évacué).
14 novembre 1916 " Le groupe du 16e de l'AD63 (Cne Delerat) passe à l'AD Marceau.
Réglages divers et vérification de barrage. Nombreux tirs de représailles sur le front de secteur.
Tirs de 220 sur Hardaumont et Lorient, pour répondre au bombardement du Fort de Vaux.
Artillerie ennemie toujours très active sur les premières lignes.
Tir de 15 sur batterie 245 et environs. Bombardement habituel des points de passage.
Consommation; 504 coups de 75, 35 coups de 155, 120 coups de 220."
15 novembre 1916 " Nombreux réglages - Tirs de démolition et de représailles du 220 sur Lorient
et Hardaumont.
Bombardement des batteries C226 et C224 par du 21 (80 coups de 90 chacune).
Quelques dégâts matériels. Tirs habituels sur Bois des Hospices et Carrefour de la Madelaine.
Consommation; 442 coups de 75, 36 coups de 155, 116 coups de 220."

Journal du 3e groupe
12 novembre 1916 " Sous-lieutenant Kahn détaché à l'E.M.A (Fontainebleau) - Brouillard -
Quelques tirs de harcèlement - Préparation des tirs de contre-préparation (barrage , peignage)
Consommation; 176."
13 novembre 1916 " (Barrage du 13) Préparation d'un barrage éventuel au cas ou le secteur de
Damloup serait obligé de se replier.
Barrage normal; Jarno 4 (5997- 6295) 6 (6295- 6793)
Wurtz 8 (6793- 6788) 9 (6788- 6983) 7 (6783- 7278)
Barrage éventuel; 4 (5691-5988) 6 (5898- 5691)
8 (5988- 6690) 9 6690- 6983) 7 (6983- 7298).
9h15, représailles sur tirs Feuilla, demandés par infanterie.
16h30, harcèlement sur Araignée et Nos Grains. Consommation; 359."
14 novembre 1916 " Tir de harcèlement sur 7085 (9e bat) demandé par infanterie.
Un avion allemand survole les batteries à faible altitude . Consommation; 212."
15 novembre 1916 " S/lt Mazuet - au P.C Maroc - agent de liaison avec infanterie.
De 5h à 6h,tirs sur Araignée et le Bois Feuilla( 7e et 9e)
Vérification barrage éventuel devant infanterie - poste la Laufée.
Les tirs qui étaient effectués par l'AD Delerat, seront effectués par le groupe Delerat.
Etendre les barrages jusqu'au Ruisseau de Vaux.
Réglages de la 9e sur 7085 - 6988 - 6791 - 6983. Consommation; 86."

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 23:54

Journal du 35 RAC
16 novembre 1916 " La Bie 58 T de l'AD63 rejoint la division au repos.
Tirs de harcèlement sur le S.O de Dieppe, les Ravins de la Plume et du Muguet.
Consommation; 275 coups de 75."
17 novembre 1916 " La 121e bie/28e passe ses 6 canons n° 2 à l'AD33.
Départ des groupes Berthier (8e gr du 107e), 3 bies de 155C, Crova (7e gr du 113e),
2 bies 155C.
Réglages divers et tirs de harcèlement habituels. Artillerie ennemie active dans la
région de Tavannes. Consommation; 1519 coups de 75.
Le lt/colonel Meugin, légèrement blessé, et s/lt Defourbray, son adjoint, mortellement
blessé, au cours d'une reconnaissance."
18 novembre 1916 " Tirs de harcèlement sur le S.O de Dieppe, les Ravins de la Plume et du Muguet, les
Grands Houyers, le Bois Feuilla et Nos Grains. Consommation; 972 coups de 75."
19 novembre 1916 " Tirs de représailles sur le Bois Feuilla et Nos Grains. Tir de harcèlement lent et continu
pendant les 24 heures, au N et à l'O des Ravins des Grands Houyers, à la demande de
l'AD Marceau.
Tirs de représailles du 155 sur le point 446, boyau de Cologne."

Journal du 3e groupe
16 novembre 1916 " (Barrage du 6) Gr Jarno - 4 (5402 - 5898) 6 (5898 - 6494)
Gr Wurtz 8 (6494 - 6690) 9 (6690 - 6983) 7 (6983 - 7278)
Barrage éventuel 4e ( 5898 à 5004) si l'ordre est donné, pour fermer le créneau laissé
ouvert au S-O de la station de Vaux, pour permettre , le cas échéant,
la retraite du poste de la station.
62e et 116e font des patrouilles de 22h à 0h jusqu'à la route.
Réglages et préparation des barrages normaux et éventuels. Consommation; 119."
17 novembre 1916 " R.A.S Réglages quotidiens des 3 batteries - Harcèlement sur Bois Feuilla.
Copie d'une note de D.E " Tant que les fortes gelées n'auront pas durci le sol, il y a grand
intérêt à n'envoyer que les obus à battre ou explosifs fusants".
Visite du chef d'escadron aux postes de liaison - (chevaux - cadres). Consommation; 161."
18 novembre 1916 " Neige et verglas - Harcèlement de nuit sur le Bois Feuilla (7e bat)
Note sur les barrages du secteur (extrait): AD 22 (II/35 et III/35), du Ruisseau de Tavannes
à la station de Vaux.
Note au sujet des tirs qui peuvent être demandés à l'artillerie. Consommation; 156."
19 novembre 1916 " 10h, Cdt bataillon du 116e demande tir représailles - Ordre donné à 7e (30 coups sur Nos Grains)
à 8e (30 coups sur Feuilla), à 9e (30 coups sur l'Araignée).
11h10, nouvelle demande de l'infanterie, par intermédiaire AD Belrupt -
Ordre - 7e (50 coups en 10 minutes sur Nos Grains), 8e (75 - 15' - Feuilla)
9e (75 - 30' - Araignée).
Un canon 9e, légère fissure à 1 m de la bouche, envoyé au parc.
15h, message AD 22 - Toucher 1920 coups - 520 fusées D E 1916.
Harcèlement de nuit (6e batterie Gr Jarno) Tranchée de l'Oder. Consommation; 417."

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 23:55

Journal du 35 RAC
20 novembre 1916 " Départ de la bie M 255, bie Tailleur, 18e/23e. Tir de harcèlement pendant toute la journée
et la nuit, à la demande de l'AD Marceau, sur boyau de Cologne, Ravins des Grands Houyers,
Boyaux de Kiel et de l'Elbe.
Réglages des 155 sur le Point 555. Consommation; 1755 coups de 75, 9 coups de 155."
21 novembre 1916 " La 5e bie occupe, dans la nuit du 20 au 21,la position 3460, et est rattachée au II/35.
Même tir que la veille, à la demande de l'AD Marceau.
Barrage lent du II/35, déclenché sur fusées probablement ennemies, interrompu dès
réception des renseignements de l'infanterie, au téléphone.
Consommation; 1223 coups de 75.
Un homme du II/35 blessé au ? O du Fort de Tavannes."

Journal du 3e groupe
20 novembre 1916 " 15h, réglages 3 batteries, 19 heures - 200 coups harcèlement demandé par l'infanterie
sur Bois Feuilla - nuit . 8e - 9e 150 coups sur l'Araignée et Bois Feuilla, II/35, 100 coups
sur Dresde et Posen.
21h30, demande infanterie sur batterie (?) du Bois Feuilla (9e). Consommation; 612."
21 novembre 1916 " Brouillard. 8h30, harcèlement 3 batteries en arrière de leur ligne de barrage.
10h à 18h, harcèlement (4 coups par 1/4 d'heure) 3 batteries.
15h30, message AD annonçant patrouilles la nuit, en avant de nos lignes.
5e bie reste au II/35, dans la nuit du 20 au 21, occupe position de la 21e bie du 16e,
du groupe Delerat (AD63) - elle participe au barrage à gauche de la 4e bie.
17h30, Mardi Gras signale 2 fusées rouges - barrage lent du II/35.
19h, ordre à tout le groupement de ne pas tirer (relève totale du secteur de Damloup)
Consommation; 364."

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 23:56

Journal du 35 RAC
22 novembre 1916 " Réglage du barrage de la 5e bie - tirs de harcèlement habituels pendant la nuit.
Réglage de la bie C245 sur 555 et 3908.
Bombardement assez vif des premières lignes, particulièrement dans la partie gauche
du secteur - Consommation; 608 coups de 75, 12 coups de 155."
23 novembre 1916 " Départ des 2 groupes de l'AD63. Le I/35 de retour du Cours de Tir, remis à la
disposition de l'AD Marceau, relève le groupe du 16e de l'AD63 (Cne Delerat).
Reconnaissance de la position de la batterie de l'Hôpital. La 121e /28 est mise à la
disposition de l'AD Marceau.
Tir de barrage sur le front de l'AD, de 16h15 à 16h40, déclenché par fusées lancées dans
la région du village de Vaux. Tir de harcèlement sur Bois Feuilla.
Réglages de 155 sur le Point 555 - Quelques obus de 77 et de 15 sur la 6e bie.
Consommation; 1420 coups de 75, 8 coups de 155."

Journal du 3e groupe
22 novembre 1916 " Brouillard - Nouveau barrage à partir de 16 heures (barrage du 22).
5e (5402 - 5898) - 4e (5898 - 6295) - 6e (6295 - 6793) -
8e ( 6793 - 6788) - 9e (6788 - 6783) - 7e (id).
Barrage éventuel légèrement changé à cause de la 5e bie.
Nouvelles liaisons; par suite du départ de l'AD63.
Groupement Wurtz , fournit en plus; 1 officier P.C Desaix (colonel). 1 sous-off P.C Dunois
(ch de bie), 1 sous-off P.C Davout (ch de bie), fournis par le II/35.
Service de guetteurs de fusées du Fort de Tavannes assuré également par le II/35.
Général de Lavilliers prend le commandement du secteur, demain.
Tir de nuit 7e et 9e (75 coups sur Feuilla, Araignée), II/35, 150 coups sur Tr Dresde, Posen.
Consommation; 494."
23 novembre 1916 " En vigueur, la nouvelle répartition du secteur - 2 sous-secteurs (Vaux- P.C Desaix)
(Damloup- P.C Chevert) - 1 officier à chaque poste de colonel, 1 sous-officier auprès
des chefs bies (4). Brume intense - Nouveau barrage (23)
Barrage normal - sans changement - barrage éventuel 6e (5791- 5898) 5e 4200- 5300)
4e (5300- 5898), une batterie de l'AD Douaumont devant tirer sur les pistes N du Fort de
Vaux (5098- 5797) - Observateurs de N18 et Mars la Tour.
16h15, Maroc signale bombardement ennemi région Damloup -
16h30, Mardi Gras signale 5 fusées blanches, puis fusées rouges successivement .
Déclenchement du tir de barrage du II/35, et barrage lent du III/35 .
Demande de renseignements à 16h40 - Ordre de l'AD 23 - cessez le feu.
Tout rentre dans l'ordre. 8e bie, tir de nuit sur Bois Feuilla (150 coups)
Ravitaillement (960 coups) - Consommation; 865."

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 23:56

N'oublions pas qu'au sud de Verdun, il y a Bar-le-Duc et cette route devenue célèbre, justement, grâce aux ravitaillements qu'elle a permis, que ce soit en hommes, en munitions, nourriture ou évacuation des blessés.

Au plus fort de la Bataille, par exemple été 1916, ce sont 90 000 hommes et 50 000 tonnes de munitions et autres, qui empruntaient cette route, chaque semaine. Le général Pétain y faisait tourner les régiments afin d'opposer aux Allemands, des combattants (un peu) plus frais. Bien que parfois, certains régiments passaient par des petites routes parallèles, afin de ne pas encombrer davantage la circulation sur cette artère stratégique (le 35 par exemple).

La Voie Sacrée n'allait pas jusqu'à Verdun (sous le feu parfois de l'artillerie allemande), mais s'arrêtait à Nixéville, au lieu dit " Moulin Brûlé". Les 8 derniers kilomètres, sous le feu ennemi, étaient un parcours à risque .

Anecdote : de 1970 à 2006, cette route était numérotée RN 35, mais, rien à voir avec le 35 RAC.
Actuellement, elle porte la dénomination D1916, et en plus, le titre exceptionnel de Voie Sacrée Nationale.
Nous pourrions tous dire d'une même voix ; " c' était une sacrée voie cette Voie Sacrée".
On lui doit bien cela.

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 23:57

Journal du 35 RAC
24 novembre 1916 " Tirs de harcèlement sur tranchées de Trêves, et de Marbourg.
Réglages divers du 155, et tirs de destruction sur boyau de Cologne et point 5308
Consommation; 228 coups de 75, 224 de 155."
25 novembre 1916 " Le Cne Delerat, commandant le groupe du 16e (AD63) passe le commandement au
capitaine Lecassin, commandant provisoirement le I/35, à 8 heures.
Groupes Renon et Gougelin mis à la disposition de l'AD Marceau.
La 5e bie va occuper la position 3660. Tir de représailles sur Bois Feuilla et Araignée.
Consommation; 116 coups de 75."
26 novembre 1916 " Tirs de harcèlement sur travaux nouveaux à la tranchée de Posen.
Tirs de harcèlement habituels. Consommation; 338 coups de 75."
27 novembre 1916 " Réglages des barrages - Tir sur travaux en 6397 - Consommation; 75 coups de 75."

Journal du 3e groupe
24 novembre 1916 " 4 comptes rendus sur les fusées ayant déclenché le barrage inutile, mélange de
fusées françaises et allemandes. Demande d'amélioration du réseau téléphonique
Réglage de la 5e bie sur tranchée de Marbourg (5105- 5308) (5308- 5514), Boyau de
la Plume (moitié Est), Boyau de Cologne (345 - Muguet).
Reconnaissance du commandant à Desaix et Souralis - Tir de nuit par le III/35
(Posen, Dresde, Marbourg). Consommation; 75."
25 novembre 1916 " Brouillard - 11h, Ch secteur de droite envoie message demandant contre-batterie
(travaux) - 15 heures, nouvelles liaisons à établir; 1 officier III/35, tous les jours à
Chevert, Capy, Condé, Laufée (9e bie s/lt Richard) Fort de Vaux (remplacent Groupt
Renon) - 1 officier (lt Dormange), 1 sous-off, 3 téléphonistes (pour huit jours).
Suppression des liaisons à Chevert et Desaix - un observateur à N18.
16 heures, demande s/lt Richard, tir de représailles sur Araignée et Bois Feuilla,
(100 coups) - Consommation; 104."
26 novembre 1916 " Réglages de la h du jour - Tir de destruction 4e bie sur observateurs tranchée de
Dresde. Lt Dormange nommé capitaine (Fort de Vaux).
Tir de harcèlement de nuit (9e batterie) sur Araignée et Bois Feuilla (100 coups)
Consommation; 169."
27 novembre 1916 " Ordre d'occuper nouveaux observatoires (N18, la Laufée, Mars la Tour, Vaux)
Réglages du jour - Relève s'est effectuée la nuit précédente ( 19 par 116, et
118 par 62) - Gal de Lavilliers par Col (?) à Souralis. Consommation; 33

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 23:58

Journal du 35 RAC
28 novembre 1916 " Tirs de harcèlement sur boyau de Cologne, tranchées de Marbourg, de Dresde,
de Posen, Bois Feuilla et Nos Grains. Consommation; 715 coups."
29 novembre 1916 " Tirs de harcèlement pendant les 24 heures sur tout le front du secteur.
Réglage sur 6297. Consommation; 952 coups."

Journal du 3e groupe
28 novembre 1916 " Le groupe reçoit l'ordre d'augmenter la consommation de munitions pour
arriver progressivement à 2000 le 4 décembre. Aujourd'hui, 800 coups pour les
2 groupes. - Ordre de tir: II/35, (60 coups par batterie jusqu'à 17 heures),
70 jusqu' à 5 heures sur B de Cologne, T de Marbourg, T de Dresde (harcèlement)
III/35, 65 coups jusqu'à 17 heures (Nos Grains, Bois Feuilla, Araignée).
Tir de nuit (200 coups 8e bat) - Quelques obus de 10 sur la Madelaine vers 22 heures.
Brouillard (9) Consommation; 394."
29 novembre 1916 " Ordre à la 5e batterie de déplacer une pièce pour pouvoir tirer sur Souppleville et
Route d'Etain (RN 18) - La Laufée et Fort de Tavannes seront occupés en permanence
par un détachement du 35e - Autorisation accordée par le service des Forts (?)
Tir de jour; destruction et harcèlement 7e - 8e - 9e , 60 à 70 coups sur Feuilla,
Araignée, Nos Grains.
II/35, 200 coups sur Tr Marbourg, Cologne, Trêves, Dresde, Posen.
Tir de nuit, 600 coups par le Groupement, 300 par le groupe.
Brouillard (9) Consommation; 519."

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 23:59

Journal du 35 RAC

30 novembre 1916 " Réglage sur ferme Souppleville et gare de ravitaillement, sur
                            boyau de Souralis, et Ouvrage d'Hardaumont. Tir de harcèlement pendant 24 h
                            sur tout le front du secteur. Pendant l' après-midi, harcèlement ennemi (77 et 105)
                            dans la région du III/35.   Consommation; 1236 coups."

    Journal du 3e groupe

30 novembre 1916 " Ordre au groupe de reconnaître des positions pour un groupe de 75,  
                             chargé de tirer dans la Woevre*. Cdt III/35 envoie les 3 cdts de batterie.
                             Position à l'Ouest de Maroc et aux environs des 7e et 8e .
                             Entre 14 et 16 heures, violent bombardement ennemi entre Vaux et Douaumont,
                             harcèlement ennemi dans la région des batteries avec du 77, 105, et 130, toutes
                             les lignes coupées avec AD, réparation rapide.
                             Tirs de jour, harcèlement sur objectifs habituels; 300 coups par groupe
                               " " " " nuit, " " " " " " " " " " " " " " " " " " " " " " "  300 " " " " " " " " " " " (7e et 8e).
                             Renseignement parvenu dans la soirée; station Vaux enlevée - redouble de
                             vigilance -    Consommation; 686 ."

           * Woevre ; région de Lorraine à l'Est de la Meuse.

       ARTILLEURS MORTS POUR LA FRANCE

    BOURLÉS Jean Joseph Marie né le 7 juillet 1883 à Berrien (Finistère) canonnier conducteur
                            Tué à Damloup (Meuse) Fort de Tavannes le 13 novembre 1916.

    CANN Jean né le 21 février 1881 à Quimerch (Finistère) canonnier conducteur
                            Tué à Eix (Meuse) (Fort de Tavannes) le 13 novembre 1916

    BOSSARD Louis Edmond né le 24 décembre 1871 à St Aubin les Ormeaux (Vendée) canonnier
                            mort de suite accidentelle, le 17 novembre 1916 à Vannes (Morbihan)

    DELAGE Alexis né le 7 février 1887 à St Pierre Quilbignon (Brest - Finistère) canonnier servant
                           mort, (fracture du crâne) chute d'un train en marche, le 3 novembre 1916,
                           à l ' hôpital de Vannes (Morbihan).

    ALPHEN Henri Fernand né le 1 décembre 1879 à Paris , lieutenant et commandant la 110e batterie
                          de 240 T, matricule A 172933, tué le 14 novembre 1916 à Herbécourt (Somme).


    GOURLAY* Guillaume  né le 2 avril 1882 à Briec (Finistère) canonnier
                          mort le 13 novembre 1916 à son domicile de Briec  (pas d'information pour la
                          mention MPLF)

   BOLLORÉ*  Louis Adolphe François né le 23 mai 1878 à Concarneau (Finistère) canonnier auxiliaire
                          mort le 28 novembre 1916 à l'hôpital de Quimper (Finistère) de suite de maladie
                          aggravée, non imputable au service ( non MPLF)


         *Nous tenions à inscrire ces deux soldats, comme les autres, même sans la mention MPLF,
             car malgré tout, ils ont porté l'uniforme, ont combattu, mais le destin a choisi.

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Mar 15 Mai - 11:16

N'oublions pas qu'au sud de Verdun, il y a Bar-le-Duc et cette route devenue célèbre, justement, grâce aux ravitaillements qu'elle a permis, que ce soit en hommes, en munitions, nourriture ou évacuation des blessés.
 
Au plus fort de la Bataille, par exemple été 1916, ce sont 90 000 hommes et 50 000 tonnes de munitions et autres, qui empruntaient cette route, chaque semaine. Le général Pétain y faisait tourner les régiments afin d'opposer aux Allemands, des combattants (un peu) plus frais. Bien que parfois, certains régiments passaient par des petites routes parallèles, afin de ne pas encombrer davantage la circulation sur cette artère stratégique (le 35 par exemple).

La Voie Sacrée n'allait pas jusqu'à Verdun (sous le feu parfois de l'artillerie allemande), mais s'arrêtait à Nixéville, au lieu dit " Moulin Brûlé". Les 8 derniers kilomètres, sous le feu ennemi, étaient un parcours à risque .

Anecdote : de 1970 à 2006, cette route était numérotée RN 35, mais, rien à voir avec le 35 RAC.
Actuellement, elle porte la dénomination D1916, et en plus, le titre exceptionnel de Voie Sacrée Nationale.
Nous pourrions tous dire d'une même voix ; " c' était une sacrée voie cette Voie Sacrée".
On lui doit bien cela.




_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Mar 15 Mai - 11:19

Journal du 35 RAC
1 décembre 1916 " Tirs de harcèlement habituels. Tirs de destruction observé sur Araignée.
Quelques coups de 77 et 105 aux environs du III/35. Cons; 1421 coups."
2 décembre 1916 " Tirs de harcèlement sur mêmes objectifs. Tirs de destruction des créneaux
de mitrailleuses en 7283, 7284 et tirs de destruction sur Araignée."
3 décembre 1916 " Tirs de harcèlement habituels. Cons; 1809 coups."
4 décembre 1916 " Le IIIe gr de l'AD154 (51e Artillerie) est mis à la disposition de l'AD22.
Reconnaissance du chef d'Escadron et des capitaines.
Mission du groupe; neutralisation des batteries ennemies du Grand Cherra, Dieppe,
et Nobras. Tirs de harcèlement habituels.
1 pièce de la 5e batterie détériorée par un tir ennemi. Cons; 2020 coups."

Journal du 3e groupe
1 décembre 1916 " Allocation; 700 coups par groupe , 400 de nuit (8e bie)
Odre de ravitaillement des anciens abris à munitions sur la route N18 (ouest de
Bellevue, 2000 obus) . Une reconnaissance permet de remarquer qu'ils ont été
retirés. Consommation; 719."
2 décembre 1916 " Allocation; 800 coups par groupe, 400 de nuit (9e bie)
Tirs de destruction (7e) sur créneaux de mitrailleuses (?) aux lisières du bois Nos Grains,
100 m N.O de 381. Ravitaillement de munitions; 21 caisses. Consommation; 820."
3 décembre 1916 " Cdt Wurtz quitte le groupe pour se rendre à un cours de tir (durée 15 jours).
Le Cne Ruel prend le commandement du groupe. Le Cne Feuchet, Cdt par i II/28,
prend le commandement du groupement.
Allocation; 900 coups par groupe, (400 jour, 500 nuit). Ravitaillement 18 caisses.
Consommation; 917."
4 décembre 1916 " Allocation; 1000 coups (450 jour - nuit, 8e , 350) . 7e et 9e, 100.
Harcèlement et tirs de destruction sur 6793, Feuilla, Araignée, Nos Grains.
Cne Jarno prend le commandement du groupement.
Ravitaillement; 17 caisses - Consommation; 1010."

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Mar 15 Mai - 11:20

Journal du 35 RAC
5 décembre 1916 " Le groupe de l'AD154 prend position; 31e batterie en 4762
32e " " " " " " 4267
33e " " " " " " 4273
P.C du groupe derrière la 33e
Tirs de harcèlement habituels sur les mêmes objectifs. Cons; 1829 coups."
6 décembre 1916 " Tirs de harcèlement habituels - Tirs de destruction sur Tranchée de Koloma et
7392. Réglages sur bois Nobras et sur la route de Dieppe à Vaux.
Tirs de harcèlement ennemi sur les environs immédiats du III/35.
Consommation; 2046 coups."
7 décembre 1916 " Tirs de harcèlement habituels - Bombardement intermittent pendant les 24 heures
aux environs de la 33e batterie (AD154) Consommation; 2007 coups."

Journal du 3e groupe
5 décembre 1916 " Allocation; 1000 coups - Tirs de harcèlement habituels.
17h15, Chevert (PC colonel 62) demande un tir sur 381 (travailleurs).
Changement indicatif TSF; drap blanc, carré noir. Ravitaillement ; 10 caisses.
Brume, brouillard, neige. Consommation; 926."
6 décembre 1916 " Mêmes ordres de tir et même allocation. Harcèlement et destruction sur Feuilla,
Obeck, et Nos Grains. Le groupe passe 1500 obus spéciaux au groupe du 51 de
l'AD154. Harcèlement ennemi, de nuit sur la Madelaine et aux environs des batteries
(encore 80 obus de 150). Ravitaillement; 10 caisses - Brouillard, pluie.
Consommation; 1028."
7 décembre 1916 " Allocation; 1000 coups - Ordre de tirer particulièrement de nuit par rafales brusques
et courtes pendant toute la durée de la nuit, sans laisser de répit à l'ennemi.
(8e , 500 coups) Tirs sur Obeck, Posen, Feuilla, batterie 6921.
Ravitaillement; 8 caisses - Nuit calme - Consommation; 1001."

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Mar 15 Mai - 11:21

Journal du 35 RAC
8 décembre 1916 " Mêmes tirs - Tirs de harcèlement continuels sur environs de la 33e bie.
Cons; 2049 coups."
9 décembre 1916 " Tirs de harcèlement habituels - Réglages divers - Tirs de destruction
sur l'Araignée. Tirs de surprise sur batteries 9102, 7025, 0903,
consécutifs à des tirs de destruction de l'AL . Riposte de l'artillerie
ennemie sur la 7e bie, le carrefour de la Madelaine, les environs de la
batterie du Tunnel. Cons; 2277 coups."

Journal du 3e groupe
8 décembre 1916 " Allocation; 1000 coups - 2/3 nuit, 9e batterie de nuit. Nouvelle organisation
des observateurs du secteur (N18, la Laufée, Vaux). 3 groupes y participent
II/35, III/35, III/154 - Une pièce de 75 dans le Fort de Vaux.
Officier du III/35 chargé d'organiser le tir et de fixer les consignes: Lt Morhange.
Cne Dormange, 8e batterie, cité à l'Ordre de la Division.
Nuit calme - Tirs de harcèlement habituels - Consommation; 1002."
9 décembre 1916 " Allocation; 1000 coups - Tirs de harcèlement habituels des 3 batteries.
Ravitaillement; 8 caisses. Lt Lynnen rentre des Cours d'officier orienteur.
Consommation; 1016."

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Mar 15 Mai - 11:21

Journal du 35 RAC
10 décembre 1916 " Réglages divers - Tirs de harcèlement sur tout le front du secteur
Le III/AD154 exécute les mêmes tirs de surprise que la veille et
divers réglages.
350 cartouches détériorées par un projectile de 15. Quelques coups
de 77 et 105 sur les batteries et environs. Cons; 2442 coups."
11 décembre 1916 " Tirs ordinaires - Artillerie ennemie active; 1 mdl de la 5e bie blessé,
2 hommes blessés à la 8e par l'éclatement d'une pièce, 5 blessés aux
échelons du III/gr de l'AD154. Cons; 2461 coups."
12 décembre 1916 " Tirs de harcèlement habituels - Explosion d'un dépôt de munitions dans
la tranchée de Koloméa.
Cne Barbier (5e bie) et s/lieutenant Montgolfier du III/gr de l'AD154
(51e) blessés. Cons; 2453 coups."

Journal du 3e groupe
10 décembre 1916 " Même allocation - Ordre du Cdt de groupement; 8e batterie: tir de
21h55 à 22h15, entre 6596 et 6791, sur la route Eix - Bezonvaux,
(2 coups par pièce et par minute) pour masquer explosion de caisses
à Damloup.
Préparation de tirs de barrage éventuel pour remplacer le II/35, chargé
d'autres missions pendant l'attaque projetée contre l'Ouvrage d'Hardaumont
Ravitaillement; 9 caisses - Consommation; 1358."
11 décembre 1916 " 6h, quelques 15 tombent sur 7e bie, un dépôt de projectiles fuse
(environ 350 O E)- Mêmes tirs pendant la journée et la nuit.
Activité un peu plus grande de l'artillerie ennemie perturbante, aux environs
de la 7e et de la 9e - Ravitaillement ; 10 caisses - Consommation; 1019."
12 décembre 1916 " 5h30, pendant un tir de harcèlement, un caisson (776) de la 8e éclate,
2 blessés ( pointeur, tireur) - Mêmes tirs - Le III/35 fournira le poste de la
Laufée. A partir du 13, mission de surveillance pendant l'attaque prochaine.
Le poste de Vaux est diminué de 3 h, la pièce de 75 étant désormais servie
par la 5e à pied (les 3 servants rejoignent leurs batterie dans la nuit). Consommation; 1004."

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Mar 15 Mai - 11:22

Journal du 35 RAC
13 décembre 1916 " Tirs de harcèlement très nourris pendant les 24 heures sur tout le front
du secteur et du secteur de la division de gauche, (région d'Hardaumont,
Dieppe, les 4 chemins). Nombreux tirs de surprise du III/AD154 sur les
batteries. Trois bombardements ennemis dans la région, entre le P.C Maroc
et la 31e du 51e. 1 canon éclaté à la 32e du 51e - Cons; 2794 coups."

Journal du 3e groupe
13 décembre 1916 " Lt Lynen part à la Laufée avec le personnel d'observation de la 7e bie.
Mêmes tirs que d'habitude. Bombardement ennemi assez violent dans la
région du P.O. Vers la fin de la journée, renseignement de 2 s/officiers
allemands prisonniers, font craindre une tentative ennemie vers le bois
Carré. Renseignements sur l'organisation des tirs Nos Grains et Feuilla.
Objectifs donnés à la 7e bie; Nos Grains, route de Damloup, 7378,
(P.C batteries ?) - 8e; Feuilla et poste entre F et Nos Grains -
9e bie; Araignée, Feuilla, batterie N.E Feuilla (?) . Harcèlement constant.
Renseignement parvenu dans l'après-midi (13 = J - 1).
Ravitaillement; 9 caisses Consommation; 1067."

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Mar 15 Mai - 11:23

Journal du 35 RAC
14 décembre 1916 " Tirs sur infanterie ennemie (route de Bezonvaux vers 5713,et ravin de
la Plume) . Mêmes tirs de harcèlement et de surprise que la veille.
Tirs de démolition sur des créneaux de mitrailleuses (route d'Eix à Bezonvaux
en 7284). Artillerie ennemie assez active dans la région des batteries.
1 téléphoniste de la 9e bie tué et 1 téléphoniste de la 9e bie blessé en
renforçant une ligne - 1 servant blessé par accident. Cons; 2765 coups."
15 décembre 1916 " Le II/35 prête son concours à l'AD Marceau. Avant l'attaque, tirs sur groupes
de fantassins, route de Bezonvaux et près du bois de la Plume.
Tirs du II/35 prescrits en vue de l'attaque. Dans la soirée, barrage à l'Est de la
T de Marbourg. Harcèlement habituel exécuté par par le III/35 dans notre secteur.
Nombreux tirs de neutralisation des batteries ennemies avec obus spéciaux et
explosifs exécutés par le III/AD154. Dans la nuit, tirs de surprise exécutés par le
même groupe. Quelques coups sur la Madelaine et le Tillat avant 10 heures.
Après l'attaque, activité nulle de l'artillerie ennemie.
2 canons inutilisables; 1 pour fissure à la 8e, 1 pour gonflement à la 31e/51e
Cons; 7611 coups."

Journal du 3e groupe
14 décembre 1916 " Brouillard - Neige avec quelques éclaircies. J est reculé à cause du temps.
Activité des artilleries fr et all au N.O. Vers 10h et vers 16 heures, tirs de
harcèlement ennemis assez violents dans la région des Arpens.
2 téléphonistes 9e batterie atteints en réparant la ligne - 9e AD22
(mp Tenaud tué, Pichon blessé). Tirs habituels - Consommation; 1001."
15 décembre 1916 " A 7 heures, 0rdre (J=15 - H=10) Harcèlement des bies du groupe sur leurs
objectifs habituels et sur les points susceptibles de servir à l'ennemi comme
observatoires sur Hardaumont (Tr de Posen, Dresde, Tréves, 6297).
10 à 16, 35 coups par bie et par heure.
Aux observatoires, lt Morhange (Vaux), Lt Lynen (la Laufée), s/lt Deputte(N18)
envoient renseignements toute la journée.
11h15, nous occupons Hardaumont. Résultats à 18 heures, objectifs atteints.
5400 prisonniers, 30 (?), O Hardaumont, O Bezonvaux.
Tirs de nuit - Harcèlement 320 coups. Consommation; 789."


_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Mar 15 Mai - 11:24

Journal du 35 RAC
16 décembre 1916 " Tirs de harcèlement et tirs de surprise sur tout le front du secteur.
                           Barrage de 10 heures à 17h30 sur Ravin des Huguenots ( III/AD154).
                           Quelques coups dans la nuit, près de la batterie du Tunnel.
                           Cons; 1732 coups."
17 décembre 1916 " Tirs de harcèlement sur tranchée de Dresde, l'Araignée, bois Feuilla et
                           Nos Grains, route d' Eix à Bezonvaux. Dans la nuit, tirs de surprise sur
                           sortie Ouest et Est de Dieppe, et route de Dieppe à Maucourt (IIIgr AD154.
                           Une centaine de coups de 15 pendant l'après-midi sur les 7e et 9e bies du 35e.
                           Harcèlement continuel avec 105 et 15; région des Grandes Fontaines, bois du
                           Grand Bassinet, route d'Etain, au Sud du P.C Maroc, batterie du Tunnel,
                           (pendant la nuit).   Cons; 1001 coups.
                           ________  Le I/35 à la disposition de l'AD Marceau pour une part active à la
                                          préparation et au développement de l'attaque du 15 décembre.
                                          O.B; 2760    O.E; 14380   O.Sp; 1200   Total; 18340
                            Un brigadier téléphoniste évacué; forte commotion, suite ensevelissement."
18 décembre 1916 " Tirs de harcèlement habituels. Réglages divers et tirs de neutralisation exécutés
                           par le IIIe/gr de l'AD154 sur les batteries ennemies.
                           Un maréchal des logis légèrement blessé, non évacué à la 5e batterie.
                           Cons; 1683 coups, dont 700 obus spéciaux employés par l'AD154."

  Journal du 3e groupe
16 décembre 1916 " Brume - Neige . Peu d'activité de part et d'autre. Consommation; jour, 100 -
                          Nuit, 400 (7e). Tirs harcèlement; 7e, Nos Grains, Rte jusqu' à 7184 -
                          8e, Feuilla lisière Ouest, Piste 32, Araignée.  9e, petite piste de l'étang desséché,
                          rte de 7184 à 6890.
                          Lt Lynen part en cours de tir de cadres. Nouvelles de la journée; 9000 prisonniers,
                          86 canons, Bezonvaux.  Ravitaillement; 15 caisses  -  Consommation; 507."
17 décembre 1916 " Neige - Brume. Mêmes tirs, 100 de jour, 400 de nuit sur objectifs habituels (8e).
                          De 12 à 16, harcèlement ennemi dans la région des batteries (environ 80 projectiles
                          de 15). Un abri défoncé (9e bie), batterie ennemie Bois Macé, Hautes Cheminées.
                          Ravitaillement; 16 caisses  -  Consommation; 490."
18 décembre 1916 " Gel. Temps plus clair. Avions ennemis. Même ordre de tir. Lt Lynen relevé à la Laufée
                          par I/35. Ordre de proposer des tirs sur batteries ennemies de la Woëvre -
                          AD 154 quitte le secteur le lendemain. Relève de personnel de N18 à 6 heures.
                          Pas de ravitaillement - Consommation; 523."

   NB.  Lu dans le JMO de la 7e batterie (16 décembre 1916); "le village de Bezonvaux est repris par
          l'infanterie.




_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Mar 15 Mai - 11:25

Journal du 35 RAC
19 décembre 1916 " Départ du IIIe gr de l'AD154, qui se rend au Camp des Sartelles.
Tir de surprise sur travailleurs, dans la Tranchée de Posen.
Harcèlements habituels. Tir de neutralisation de la 7e sur la batterie 9102 (bois Nobras)
Cons; 700 coups."
20 décembre 1916 " Tirs de harcèlement sur objectifs habituels. Très faible activité de l'artillerie ennemie
Cons; 598 coups."
21 décembre 1916 " Harcèlements habituels - Barrage du II/35 à 18h15 presqu' aussitôt arrêté.
Grande activité de l'artillerie ennemie sur les premières lignes.
A 14h, obus lacrymogènes autour du Fort de Vaux - Cons; 630 coups."
22 décembre 1916 " Tirs habituels sur boyaux de l'Oder, les 4 chemins, tranchées de Dresde et de Posen,
bois Feuilla, et Nos Grains, route d'Eix à Bezonvaux.
Quelques obus de 15 sur 7e bie du 35e. Cons; 531 coups."

Journal du 3e groupe
19 décembre 1916 " Allocation; 500 coups - Harcèlement de contrebatterie - Cdt Wurtz rentré de cours,
reprend le commandement du groupe et du groupement.
13h et 14h, tirs sur travailleurs à Nos Grains et Tr de Posen.
22h, contrebatterie sur 9102, à la demande de l' infanterie.
Pas de ravitaillement - Consommation; 518."
20 décembre 1916 " Allocation; 500 coups - Quelques tirs sur travailleurs - Ravitaillement à la 31e bie du 51
(AD154) - Reconnaissance de jour, ravitaillement de nuit. Tirs habituels.
Quelques coups ennemis tombent sur la Madelaine - Consommation; 448."
21 décembre 1916 " Allocation; 450 - 7e, de nuit - On parle de relève ? -
Tirs sur travailleurs au bois Nos Grains, signalés et réglés de N18.
Violent bombardement au N.O, entre 17 et 18 -
A 17h, AD22 demande tir de barrage devant front de la Horgne, renseignements demandés
au P.C Soularis ne confirmant pas cette demande, on cesse le feu. (II/35, seul à tirer).
Consommation; 450."
22 décembre 1916 " 450 coups - 8e, de nuit - Pluie et brume toute la journée.
Consommation (?) seulement à 350 coups vers 17 heures.
Cne Dormange, de la 8e bie, nommé cdt de la 5e batterie - Consommation; 381."

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Mar 15 Mai - 11:26

Journal du 35 RAC
23 décembre 1916 " La 22e DI passe, sur place, au Groupement F, à 12 heures.
Tirs de harcèlement divers. Une vingtaine de coups de 10 sur le carrefour de
la Madelaine. Un coup court dans la 4e batterie; 2 tués, 3 blessés dont 1 mortellement
Cons; 290 coups."
24 décembre 1916 " Tirs sur les objectifs habituels. Assez grande activité de l'artillerie ennemie (carrefour
de la Madelaine et abords de la 7e batterie).
Harcèlement continu de cette région. Cons; 170 coups."

Journal du 3e groupe
23 décembre 1916 " Allocation; 200 coups pour les groupes II et III. Etude de nouveaux barrages:
1/ pour que III/35 puisse se superposer au II/35
2/ " " " " " " " " " " " " " " " appuyer AD Marceau et AD28
Tirs ennemis - Accidents 4e - Consommation; 200."
24 décembre 1916 " Allocation; 200 (50-II et 150-III) - Cdt Wurtz part en permission - Cne Ruel prend le
commandement du groupe - Cne Jarno prend le commandement du groupement.
Consommation; 110."

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Mar 15 Mai - 11:26

Journal du 35 RAC
25 décembre 1916 " Tirs de harcèlement sur route d'Eix à Bezonvaux, bois Nos Grains.
Tir ennemi continuel sur la région Madelaine, Arpens, Tillat."
Cons; 162 coups."
26 décembre 1916 " Tirs habituels de harcèlement - Cons; 167 coups. Harcèlement ennemi
va croissant région de la Madelaine et route de Moulainville.
Une pièce mise hors de service à la 6e bie."
27 décembre 1916 " Réglage et vérification du nouveau barrage (III/35).
Harcèlement sur Tranchées de Trêves et de Posen, Rte d' Eix à Bezonvaux.
Cons; 113 coups."

Journal du 3e groupe
25 décembre 1916 " Allocation; 200 - Continuation de l'étude de nouveaux barrages.
Rien de particulier Consommation; 97."
26 décembre 1916 " Allocation < 200 - Tirs de harcèlement devant avoir lieu principalement
la nuit, le jour, quelques coups pour le réglage et les tirs à la demande de
l'infanterie.
Renseignements sur les emplacements et relèves prochaines.
AD22, (3 groupes du 35, 1 groupe de 75 (Kacéline), 4 pièces de 80,
6 pièces de 90, et 1 batterie de M.T (121e/28) relève AD28;
1/ I/35 , mouvement 30 et 31 - II, 28 et 29 - III, aucun mouvement.
Echelons; iront à 1 kil Est de Belrupt.
Harcèlement ennemi beaucoup plus intense; 10 coups de 15 par heure."
27 décembre 1916 " Lieutenant Mazuet à N18 - Extension du front par AD22, du ruisseau de Vaux
au ruisseau de Voches - 4e régiment d'infanterie de ligne (1 bataillon 1ère ligne,
1 bataillon soutien, 1 bataillon réserve).
Proposition de nouveaux barrages; 7e (5701- 6295) 8e (6691- 7083) 9e (6295- 6691)
B eventuel (5701 à 6983) - Consommation; 113."

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Mar 15 Mai - 11:27

Journal du 35 RAC
28 décembre 1916 " Extension du front de la Division, jusqu'au ruisseau des Voches,
(fond de Manvau) par suite du départ de la 28e DI.
Les 4e et 6e bies vont respectivement occuper les positions 5037, 5339 du II/54
de l'AD 28 (P.C du II/35: 51.39). Le groupe Stacchini, (5e gr du 6e AC14) relève
le III/54.
Harcèlement sur bois Nos Grains, Trées de Dresde et de Posen, Rte d'Eix à Bezonvaux
Vérification des barrages. 200 coups.
Harcèlement ennemi dans la région de Madelaine , Abri Faget, Camp Joffre."
29 décembre 1916 " La 5e bie occupe la 51.39 - Tir sur tranchées de la 1/2 lune, en représailles,
et tir sur Fiéveterie. Tirs harcèlement habituels. 282 coups.
Quelques coups près de l'Ouvrage de Déramé."

Journal du 3e groupe
28 décembre 1916 " III/35 chargé de la garde des positions du II/35 et de la prise en consigne
des munitions. Etude d'un 2e barrage éventuel pour appuyer l'AD Marceau (5701),
au bois de la Plume, et améliorations possibles. Consommation; 131."
29 décembre 1916 " Lt Lynen et Lt Richard envoyés à Maroc et Capy, pour étudier liaisons optiques.
Nouveau compte-rendu de différents modèles - Compte-rendu sur la liaison.
Consommation; 138."

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Mar 15 Mai - 11:28

Journal du 35 RAC
30 décembre 1916 " Le I/35 relève le I/54 aux positions; 49.37, 64.28, 63.35 (P.C I/35 55.32)
                            Réglages divers, et harcèlement divers - Tir de destruction sur la Demi-Lune
                            demandé par l'infanterie - 221 coups - Quelques 77 fusants sur le II/35."
31 décembre 1916 " Reconnaissance des officiers du groupe Riallaud (18e d'Artillerie AC15),
                            qui relève le groupe Stacchini.
                            Réglages divers- Représailles sur le bois de Moranville, à la demande de
                            l'infanterie -  111 coups.
                            Trente 77 fusants sur les environs du P.C I/35. A 23 heures, tirs de 77,88,
                            105, 15, sur la région de la Madelaine, des Arpents, du Tillat."

                            " Arrêté le présent fascicule du Journal de Marche et Opérations de l'AD22
                              (3 groupes du 35 d' Artillerie) de la mobilisation (2 août 1914), à la date
                              du 31 décembre 1916.

                                                 Le Chef d'Escadron Cdt provt l'AD22 Julliard  "

   Journal du 3e groupe
30 décembre 1916 " Continuation de l'étude sur les barrages nouveaux.  Barrages provisoires
                             du groupe, entre le ruisseau de Vaux et l'étang de Dicourt.
                             Consommation; 134."
31 décembre 1916 " Nouvelle organisation des observatoires. N18 abandonné en tant que poste
                            permanent  -  Liaison téléphonique au P.C Gravelotte (chef de bataillon 62e)
                            ligne de Gravelotte à N18 - La Laufée, observatoire permanent du III/35.
                            Fort de Vaux occupé successivement par I, II, III/35.
                            S/lt Deperthes redescend du Fort de Vaux, aspirant Le Marié monte à N18.
                            Nuit calme - Quelques tirs ennemis spécialement à 23 heures avec obus de
                            différents calibres sur les croisements et carrefours (heure de l'Europe; 0)
                            Consommation; 74.  Consommation totale = 28935 (2 11 16 à 1 1 17)."

                             " Arrêté au 31 décembre 1916  

                                                 Le Chef d'Escadron cdt le III/35 Wurtz  "


Cliquer pour ouvrir la carte



_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Mar 15 Mai - 11:29

ARTILLEURS MORTS POUR LA FRANCE

GOMBERT Alexandre Joseph sous-lieutenant, blessé et mort le 11 décembre 1916 à Dunkerque (Nord)

GOURAUD Joseph Ferdinand Gabriel né le 14 avril 1877 à Chauché (Vendée) canonnier servant
blessé et mort à Mourmelon le Grand (Marne)

LANNIEL maître-pointeur mort le 12 décembre 1916

TROUILLARD canonnier servant mort le 12 décembre 1916

MARIONNEAU P maréchal des logis tué le 23 décembre 1916 à Verdun (Meuse)

JOSSET P maître-pointeur tué le 23 décembre 1916 à Verdun (Meuse)

TOIRET JM canonnier servant blessé et mort à l'hôpital le 24 décembre 1916

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Mar 15 Mai - 11:30

Nous voici donc en 1917, mais petit souci, des JMO ont été perdus  lors de combats futurs.




Il faudra donc rechercher dans ceux de l'AD 22, mais aussi sur une des 9 batteries.

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Mar 15 Mai - 11:31

Journal du 35 RAC
Janvier 1917 " Au début de janvier, l'EM du 35 RAC est à Belrupt. Le régiment est dans le secteur
Vaux - Moranville (Verdun). Le 23 janvier, le régiment est relevé et se porte par
voie de terre dans la région de Ligny en Barrois (EM à Ligny).
A Ligny, le régiment reçoit l'ordre de constituer l'AD22 sur le nouveau type, en
organisant un groupement d'artillerie de campagne distinct de l'AD.
Le colonel Ely conserve le commandement de l'AD22, le chef d'escadron Julliard
prend le commandement du groupement d'artillerie de campagne (35e Régt)
Vers le 29 janvier, le Régt s'embarque en chemin de fer, et débarque dans la région
de Meaux, en réserve."

Journal de la 6e batterie
1 janvier 1917 " Effectifs; Capitaine Frochot commandant de batterie
Sous-lieutenant De Salvert et sous-lieutenant Lemaître.
Troupe; 171 hommes - Chevaux; 161.
La batterie en position au Haut Tremble, N.E de Verdun. Elle fait partie de l'artillerie
de la 22e DI (P.C AD22 à Belrupt) La 22e DI fait partie du Groupement F de la
IIe Armée. P.C du II/35, 5e et 4e bies, dans le bois de Haut Tremble.
Echelons à 1 km au N.O de Belrupt. T. R à Ancemont."
2 janvier 1917 " La batterie est accrochée su la Scierie d'Abaucourt, elle fait barrage devant le bois
de Moranville, la droite de barrage s'appuie sur le ruisseau de la Chaudenière,
en 8666, gauche au Sud Ouest de la Corne N du bois de Moranville."

NB : Comme il est écrit sur le document joint plus haut (les archives perdues), le journal du 35 est écrit mensuellement. De ce fait, il apparaît des dates anticipées par rapport à celle d'aujourd'hui, et ceci pour quelque temps, sauf pour la 6e batterie qui a réussi à sauvegarder son journal. D'autres le reprendront plus tard.
Quant au journal de l'AD22, il parle aussi des autres unités, pas seulement du 35.
Au vu des événements, on ne va surtout pas leur reprocher. Merci.

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Mar 15 Mai - 11:32

Journal de la 6e batterie
3 janvier 1917 " Réglage sur la scierie d'Abaucourt - Coordonnées de la batterie;   x; 335.060
                                                                                                                      Y; 63.640."
4 janvier 1917 " Tir sur travailleurs, route d'Etain.
                       Brouillard - Neige, quelques rares éclaircies permettent de régler."
5 janvier 1917 " Pas de changement."

  Journal AD22 (résumé)
3 janvier 1917 " Tirs sur Nos Grains , Tr de Posen, Rte de Bezonvaux."
4 janvier 1917 " Réglage sur maison de Blauzée, Moulin Haut."
5 janvier 1917 " Représailles sur bois de Moranville et bie 1077, destruction sur observatoire 7290."



Cliquer pour agrandir

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Mar 15 Mai - 11:33

Journal de la 6e batterie
6 janvier 1917 " Pas de changement."
7 janvier 1917 " Pas de changement."
8 janvier 1917 " Pas de changement."

Journal de l'AD22
6 janvier 1917 " Représailles sur village de Moranville - Harcèlement Tr de Posen, Rte de Vaux,
dieppe, 7188 et 7387 (Bois Feuilla) Cons; 84 coups."
7 janvier 1917 " Tirs de harcèlement habituels - Réglages divers - Tir de destruction sur
mitrailleuses du bois Nos Grains - Cons; 284 coups.
Une dizaine de 105 fusants (région des Arpens)."
8 janvier 1917 " Réglages et harcèlement habituels - Tir de surprise sur travailleurs près
Ferme Haraigne et en 7876 - 7974. Contrebatterie sur 1077. Cons; 166 coups."

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 436
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum