C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Page 2 sur 11 Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant

Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 15:17

Journal du 35 RAC
4 mai 1915 ..........
5 mai 1915 ..........      
6 mai 1915 ..........
7 mai 1915 " Le capitaine Guignard blessé à Sailly aux Bois ( secteur 21ème Division).
                 Le service téléphonique de l'artillerie est rattaché au service téléphonique de la 1ère Ligne".

Journal du 3 ème groupe
4 mai 1915 " Tir de la 7è bat à 15h sur ferme de Toutvent  - A 23h30 tir sur 301- 399.
                 A 1h tir sur Ferme de Toutvent, tir sur peupliers
                 A 2h tir sur tranchées en rectangle - A 3h tir sur peupliers".
5 mai 1915 " 9e bat, tir de 1 coup par pièce sur les nouvelles tranchées  - 3 h différentes de la nuit".
6 mai 1915 " A 10h du soir,audition d'une vive fusillade et de crépitement de la mitrailleuse dans la direction
                 de Toutvent. Le capitaine fait déclencher le tir de barrage de nuit.
                Le capitaine Guignard, se trouvant à droite de la 1ère pièce, une balle l'atteint sous l'épaule gauche,
                suit une côte et sort dans le dos. La pétarade ayant presque immédiatement cessé, l'alerte des
                pièces, terminée , le capitaine Guignard, après pansement, des 2 lieutenants présents puis par le
                médecin auxiliaire est transporté en voiture à Sailly et de là, en automobile à l'ambulance n°5 à
                Louveciennes.
                Le lieutenant Bunetel prend le commandement de la batterie".


7 mai 1915 " A 16h35 tir sur Toutvent  - à 13h25 tir sur tranchées près de la Louvière -
                 A 18h tir sur tranchées au nord de Toutvent, sur 4787, qui tire sur un avion (lueurs vues par le
                 guetteur)  -  à 21h30, tir sur nouvelles tranchées de la route de Serre.
                 A 23h00, idem jusqu' à route de Bucquoy et ferme de Toutvent.
                 A 2h, tir sur nouvelles tranchées de la route de Serre  -  à 3h, idem route de Bucquoy".

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 15:18

Journal du 35 RAC
8 mai 1915 " La 5/28 va prendre position dans la nuit du 8 au 9 dans le secteur de la 151ème Division".
9, 10 mai 1915 ........
11 mai 1915 "Le capitaine Phellion désigné pour commander provisoirement la 9e batterie".

Journal du 3e groupe
8 mai 1915 " 13h40 tir sur tranchées nouvelles de la route de Serre".
22h15 tir sur 868 - 23h30 tir sur Toutvent et sur 0871
24h30 tir sur Toutvent - 2h30 tir sur 0871 sud".
9 mai 1915 " 7e bat tire à 10h30 sur 302 (travailleurs) - 8e bat tire à 11h30 sur batterie 106
9e bat tire à 14h20 coups de liaison - 7e bat tire à 21h30 sur Toutvent
8e bat tire à 21h30 sur 0862-0868 - 9e bat tire à 21h30 sur 0871
7e bat tire à 22h, 22h20 et 23h15 sur 301 (travailleurs) et à 2h sur Toutvent
8e bat tire à 2h sur 0868.
Les travaux de la fonction de repli continuent. Les batteries sont marmitées à peu près tous les
jours par des 105 ou des 155".
10 mai 1915 " 7e bat tire à 22h sur Toutvent - 8e bat tire à 22h sur 0868 - 9e bat tire à 22h sur 0871.
7e à 23h30 sur Toutvent - 9e à 2h sur 0871 - 9e à 2h15 sur 0871.
Les Allemands , à 2h, envoient 4 coups de 120 à mitraille en amont des batteries.
11 mai 1915 " 9e à 15h15 sur nouvelles tranchées - 7e à 16h30 coups de liaison
7e à 20h25 sur Toutvent (dem inf) - 8e à 21h45 sur 0868
9e à 21h45 sur 0871 - 7e à 21h45 sur Toutvent - 9e à 1h30 sur 0871
8e à 1h45 sur 0868 - 7e à 2h20 sur Toutvent (dem inf)* ".

* Demande de l'infanterie

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 15:19

Journal du 35 RAC
12, 13 mai 1915 .........
14 mai 1915 " Le lieutenant colonel Juge est détaché dans le secteur Nord pour se préparer à en prendre
éventuellement le commandement de l'Artillerie de ce secteur.
Le lieutenant Chalumeau lui est adjoint".

Journal du 3e groupe
12 mai 1915 " 7e batterie à 11h15 coup de liaison - 9e batterie à 10h35 sur 0371 ( dem inf)
9e batterie à 14h tir sur une compagnie allemande déployée en tirailleurs et descendant du
Bois Rossignol vers la Louvière (résultat inconnu)
9e batterie à 14h45 tir sur un convoi passant de la route de Puisieux à Bucquoi.
7e batterie 21h tir de nuit, tir déclenché à heures déterminées par le chef d'EM ;
7e sur Toutvent - 8e sur 0852-0868 - 9e sur 0871
9e 21h15 idem - 8e 21h15 idem - 9e 2h15 idem - 8e 2h15 idem".
13 mai 1915 " 9e à 8h15 tir sur des travailleurs à la Louvière et à 21h sur la Louvière
9e et 7e à 22h tir de nuit - 8e à 22h30 tir de nuit - 9e à 24h tir sur la Louvière
7e à 2h tir de nuit et 2h30 tir de nuit".
14 mai 1915 " Mêmes tirs à partir de l' après-midi, jusque dans la nuit".

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 15:20

Journal du 35 RAC
15 mai 1915 .......
16, 17, 18, 19, et 20 mai 1915 .......
21 mai 1915 " Le lieutenant colonel Juge rentre à l'EM AD22".
22 mai 1915 " Le capitaine Guignard, décoré de la Légion d'Honneur, avec Croix de Guerre ( palmes)

Journal du 3e groupe
15 mai 1915 " 7e à 6h15, tire sur tranchée de Toutvent.
8e à 7h15 coup de liaison - 9e à 12h30 sur 0871 sud DI - 7e à 14h30 sur 301 DI
9e à 14h45 réglage sur 0871 nord.
9e à 18h15 tire sur convoi passant sur la route de Puisieux à Bucquoi. 4B 12E ( ?)
7e à 22h - 8e à 22h - 7e à 2h - 8e à 2h - 9e à 2h".
16 mai 1915 " 7e à 13h45 sur 0377 DI - 9e à 10h30 , réglage journalier".
17 mai 1915 " 8e à 15h sur 0367 DI ".
18 mai 1915 " 7e à 14h sur 301 DI - 8e à 9h sur 0368 DI (en représailles à tir ennemi sur Hébuterne)
8e à 10h20 sur 0368".
19 mai 1915 " 9e batterie à 17h30 réglage sur Bois du Riez 362 - 366".
20 mai 1915 " 7e batterie à 2h15 déclenche un tir de barrage de Toutvent à la demande de l'infanterie.
9e batterie à 10h45, tir de réglage sur Bois du Riez".
21 mai 1915 " Le matin, 7e et 8e règlent sur Bois du Riez - 8e tire sur Bois Rossignol (réglage)
9e tire sur Bois du Riez ( réglage) et à 16h tire sur Bois du Riez
7e à 19h45 sur Toutvent".
22 mai 1915 " 9e batterie à 15h15, tire un coup de liaison".

NB : Je n'ai pas d'explication pour "DI" mais, je suppose que c'est (peut être) pour abréviation de demande de l'infanterie.
Le style change parfois selon l'opérateur à l'écriture.

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 15:22

par ChLeBo

En parlant de vocabulaire je suis en train de…transcrire certaine lettre des compagnons d’arme de mon AGP et pour mieux les comprendre je suis tombe sur ce site :
http://crid1418.org/espace_pedagogique/lexique/lexique_ab.htm

certain mot valent le détour, parmi eux « bled », mais certain manque, comme « baragouiner » !
pour info « baragouiner » est un mot 100% issue des cantonnements de 14-18.
Les hommes de troupe de Bretagne, comme ceux du 35eme (sans vouloir offensé personne, Dieu m’en garde !) ne parlaient pas tous le Français, hors souvent il se promenais dans les villages alentours ou les campements voisins en réclamant du pain et du vin, en bretons « bara et gwin », bara gouine, baragouine, et c’est alors que l’on s’est mis à dire d’une personne qui « semble dire quelque chose que seul lui comprend » qu’il baragouine.

---------------------------------------------------------------------------

Merci ChLeBo pour ces renseignements usuels et ce lien très instructifs.

Journal du 35 RAC
23 mai 1915 .......
24 mai 1915 "Nouvelle de la mobilisation de l'Italie à 18h, vivat dans les tranchées et salves d'artillerie".
25 mai 1915 ......

Journal du 3e groupe
23 mai 1915 " RDN".

24 mai 1915 " 9e bat tire le matin sur 0871 sud - à 17h15 coup de liaison
à 17h45 tire sur tranchées de Toutvent - à 18h15, 1 coup sur 302.
Pour célébrer l'entrée de l'Italie, chaque batterie envoie 2 coups de canon".
25 mai 1915 " 9e batterie tire à 10h15 sur un groupe d'observateurs placé dans 0331
8e batterie à 17h45 sur 0868 4E
9e batterie à 22h45 sur 0871 7E
La 15e batterie du 6e d'Artillerie venant renforcer le 3/35 vient en batterie
au Sud Ouest d'Hébuterne".

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 15:23

Journal du 35 RAC
26 mai 1915 .......
27 mai 1915 " Organisation de signalisation entre l'artillerie et l'infanterie en cas de rupture de communication
téléphonique. Les postes d'avions de Bouzincourt et Dernancourt sont désignés pour un service de
nuit et des projecteurs leur sont adjoints".
28, 29, 30 et 31 mai 1915 ........

Journal du 3e groupe
26 mai 1915 " 9e tire à 9h30 sur travailleurs à 0871, à 10h idem et à 18h30 sur 0374.
La 6e batterie du 51e d'artillerie venant renforcer, le 3/35 met en batterie à droite de la 7e bat.
Les 8e et 7e bat fournissent une position de repli à 300 m en arrière.
(position préparée, abris faits)".
27 mai 1915 " 7e à 14h45 vérifie un barrage et 8e à 16h idem".
28 mai 1915 " 7e tire à 14h45 sur 302 DI - 8e tire à 19h sur Toutvent DI
15e tire à 11h35 sur Toutvent (réglages)".
29 mai 1915 " 6/51 tire à 9h ( réglages) - 15e tire à 19h55 sur 306-307 (réglages)
30 mai 1915 " 9e à 15h55 (réglages) - 8e à 15h (réglages sur Toutvent) - 6/51 idem
15/6 idem - 6e à 18h sur 304".
31 mai 1915 " Dans la nuit du 30 au 31 mai, le groupe du 51e d'Artillerie (21e, 22e, et 23e batteries),
prend position. 2 batteries aux anciens emplacements des 7e et 8e et une batterie entre la
7e et 15/6.
La 9e batterie tire avec avions sur 125".

RENAUDIN Joseph Louis né le 31 octobre 1869 à La Chapelle sur Erdre (Loire-Atlantique) canonnier
MORT POUR LA FRANCE le 12 mai 1915 à l'hôpital de Vannes (Morbihan)

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 15:23

Voici deux pages du JMO du 3e groupe du 35 RAC présentées telles quelles pour des artilleurs cités à l'Ordre du Régiment en mai 1915.




_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 15:24

Journal du 35 RAC
1 juin 1915 .....
2 juin 1915 " Nuit du 1 à 2, passage d'un zeppelin".
3, 4 juin 1915 .....
5 juin 1915 " Préliminaires de l'attaque sur Toutvent par la 21e Division, action d'artillerie lourde.

Absence de pages concernant les premiers jours de juin pour le 3e groupe, mais la suite sera chaude, due à la fameuse attaque du village d'Hébuterne et de la ferme de Toutvent.

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 15:25

Avant de poursuivre la suite chronologique du JMO, voici le texte intégral de l'ordre des missions pour la fameuse attaque de la Ferme de Toutvent, en parallèle de celle d'Hébuterne.




Journal du 35 RAC

6 juin 1915 " Préparation de l'attaque sur Toutvent par la 21ème Division. Dans l'après-midi, le IV/28 et le III/28
                 font diversion en bombardant les tranchées Ouest de Fricourt. Le II/28 en surveillance pour suppléer
                 éventuellement les IV/28, I/28 et 1/35, plus les 120 et 95 en surveillance comme contre batteries.
                 Tir à partir de 15h30, continu pendant la nuit".
7 juin 1915 " A 3h suite de la diversion sur Fricourt et préparation non suivie d'attaque. A la 21ème Division suite
                 de la préparation d'attaque de Toutvent.
                 A 5h attaque de l'infanterie qui enlève 2 lignes de tranchées et la Ferme de Toutvent, puis s'organise
                 sur la position. 400 prisonniers.
                 Le II/35 intervient en tirant sur des batteries vers Beaucourt - Grandcourt - Thiepval qui bouclent
                 la droite de l'attaque".

Journal du 3e groupe
5 juin 1915" RDN".
6 juin 1915 " Tous les officiers à leur poste dès 4h du matin".
                8h, chacune des 5 batteries désignées à cet effet, ouvre sur la 2è ligne, 4 brèches (100 coups par
                pièce). 13h, puis mêmes batteries ouvrent, dans les 1éres et 2è lignes de fil de fer, les brèches
                dont la position a été arrêtée de concert avec l'infanterie. (200 coups par pièce) tirs lents au niveau.
                Nuit : ces batteries tirent environ 4 coups par heure et batterie sur les lignes de fil de fer détruits.
                Les batteries de bombardement tirent également".
7 juin 1915 " 3h à 4h30, tir au niveau de 1 coup par pièce et par minute s'abat sur lignes lointaines, juste sur les
                tranchées.
                4h30 à 5h, accélération progressive du tir de manière à atteindre vitesse de 4 coups par
                pièce et par minute dans les 5 dernières minutes.
                5h, attaque.
                7/35, 6/51, 2/51 allongent leur tir en mesurant la même cadence et répartissent leur tir sur la ligne
                de la Haie, tout en restant à la disposition des colonels de l'infanterie, qu'elles sont chargées
                d'appuyer. 8/35 effectue un barrage systématique sur la 2e ligne. 4 coups par pièce et minute jusqu'à
                cadence lente de 1 coup par pièce et minute.
                Idem pour 9/35, 22/15, 23/15.
                L'attaque réussit.
                La ligne nouvelle part de 375, passe à 100m Est de Toutvent, prend 808 et rejoint 307.
                Tir lent de toutes les batteries.
                7h, tir de 9/35 sur 1201, à 8h30 tir avec avions sur 4888
                9h30, tir de 22/15 sur boyau à Serre à 377.
                10h, tir de 22/15 sur un convoi route de Puisieux - Serre.
                13h40, tirs de 15/6 et 22/15 sur 375.
                14h50, tir avec avions sur 5077.
                16h45, contre attaque allemande  -  tirs de barrage.
                20h00 idem, 20h20 idem, 21h00 idem, 23h15 idem et à partir de 23h30, toute la nuit, les batteries
                tirent 3 coups par heure sur la zone de barrage".

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 15:26

Journal du 35 RAC
8 juin 1915 " Suite de l'action sur Toutvent - 2e groupe intervient en tirant sur des batteries vers Thiepval et la
Ferme du Mouquet, pris à partie par le bois de Pozières, celles-ci recherchées par le 1er groupe".

Journal du 3e groupe
8 juin 1915 " Préparation de l'attaque à 377
A 3h15, la 7e bat tire sur lisières Ouest de Serre - la 9e bat tire sur boyau 377 Serre (Sud)
la 23/15 tire sur boyau 377 de Serre (Nord).
Les autres batteries, pendant ce temps, font tir de destruction sur leur zone de barrage.
15/6 tire sur 377 et idem pour 22/15.
De 3h30 à 3h40, les 22/15, 9/35, 6/51 allongent leur tir de manière à permettre l'attaque
déclenchée à 3h30. Nos fantassins prennent 377.
Les batteries, pendant la journée, tirent 1 coup par bat. et toutes les 3 minutes, 7/35, 6/51, et
22/15 sont marmitées.
A 17h45, nous occupons la ligne : 375 - 877 - 303 - 311 - 313.
15/6 règle et barre 300 m Nord de Serre.
Même tir de barrage pour cette nuit, que pour hier soir. Les batteries tirent environ 15 coups
lentement sur leur barrage.
- La 12/33 vient remplacer la 8/35 qui va à Coigneux (repos)".

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 15:27

Journal du 35 RAC
9 juin 1915 " Dans la nuit du 8 - 9, contre attaque allemande sur Toutvent, repoussée
Action continue sur Serre - Intervention du 2e groupe".

Journal du 3e groupe
9 juin 1915 " 1h tir de barrage de 22e - de 7e et 9e batteries
2h30 même tir de barrage
7h tir de barrage de 22e et 7e batteries
9h 9e bat tire lentement sur 373-374 - Tir lent de 7/35, 22/15 sur leur barrage.
Tir de 12/33 sur batterie 5207 - Tir de 22e sur boyau descendant de Serre.
16h la 15/6 règle sur les f de f* de 317-318 - 12/33 remplacera 15/6 dans un barrage de nuit.
Réglage de 22/15 sur haie de peupliers.
Nuit Marmitage de nos batteries - 20h tir de barrage, 23h idem
Tir lent sur le barrage de nuit".

Pertes (blessés) : 15/6 ; lieutenant Tordo observateur - 1 mdl, 1 brigadier.
12/33 ; 4 tués et 3 blessés et 9/35 ; 1 brigadier blessé.

* "f de f", lire fils de fer et NB : après une telle avalanche de tirs, on se demande ce qu'il peut rester
dans la haie de peupliers.

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 15:27


Journal du 35 RAC
10 juin 1915 " Suite de l'action sur Serre - Intervention du 2e groupe avec poste d'observation à Auchonvillers
                  Vers 15h, éclatement d'un canon à la 5e batterie, 1 mort, 2 blessés.
                  Vers 19h, éclatement d'un canon à la 6e batterie, 2 blessés.
                  (I) détachée à l'AD82.

Journal du 3e groupe
10 juin 1915 " La 15/6 a, toute la nuit, tiré sur des brèches de 377- 318 - On va attaquer en priorité,
                   ordre à 7/35, 12/33, 6/51, de bombarder Serre, 1 coup par minute et par batterie pendant 1h30.
                   A 16h, tir sur Serre (du N au S) 6/51, 12/33, 7/35, jusqu'à 16h45, un coup par ' et bat.
                   16h45 à 17h idem - 17h à 17h10 idem et à partir de 17h10, tir lent des batteries sur Serre.
                   La 15/6, qui, toute la journée, a tiré sur des fils de fer, allonge son feu.
                   Les batteries sont violemment marmitées.
                   21h55, en vue d'une attaque de la 53e batterie sur 879, le barrage suivant est exécuté;
                   9/35 sur 863 - 871 inclus - 23/15 sur 871 jusqu'au au Nord Ouest de 376, 1 pièce en barrage
                   latéral à hauteur de ce boyau sur 400m - 22/15, de ce point à route de Puisieux.
                  9/35 n'exécute pas, n'ayant pas vu la gerbe de fusée, signal du déclenchement.
                  21h30 à 2h, 9/35 et 23/15, tir lent sur zone de barrage".




_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 15:28


Déposé au pied de monuments aux Morts, ici à Châteauneuf-sur-Cher, ce lance-fusées allemand fait probablement partie de ces canons que l’Etat a confiés à certaines communes françaises en souvenir du nombre anormalement élevé de tués parmi les mobilisés de leur secteur. Un coup d’œil sur les plaques de marbre donnant le nom des victimes castelneuviennes de la Grande guerre pourrait étayer cette hypothèse.
Ceux qui auront lu des récits de guerre auront peut-être souvenir du nom de Minenwerfer comme synonyme de cauchemar des soldats des tranchées, sur qui pleuvaient à la verticale les munitions crachées par ces engins de mort.
Celui de Châteauneuf est dans un excellent état de conservation, qui devrait ravir tous les amateurs qui s’intéressent aux aspects techniques du conflit. Difficile de ne pas songer que de son tube sont parties des fusées qui ont peut-être atteint des soldats dont les noms sont gravés dans le marbre, quelque part en France ou dans d’autres pays alliés.

Source : Le Livre de Meslon

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 15:29

Journal du 35 RAC
11 juin 1915 " Accalmie sur le front de la 21ème division".
12 juin 1915 " Nuit du 11 au 12, tir de barrage sur la route Mailly Maillet - Serre.
Continuation de l'action sur Serre - Intervention du II/35 comme contre batterie".

Journal du 3e groupe
11 juin 1915 " Barrage devant 376-378-377 et entre 403 et Serre, 7/35 et 12/33 sont retranchées.
9h30 tir de 9e sur 5077 et 5877 - Marmitage ennemi toute la journée.
16h30 tir de 9e sur 5077 - Pour la nuit ,les barrages sont conservés mêmes.
Les 15/6, 12/33, et 21/15 auront un barrage éventuel.
Barrage à 22h30 de 6/51, 7/35, 22/15 - idem à 2h".
12 juin 1915 " 6h tir de 12/33, 6/51 et 15/6 sur les lisières de Serre - Très lent ensuite.
6h25 tir de 2 pièces sur batterie 5077 - 24h, 7/35 déclenche un tir de barrage".

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 15:30

Journal du 35 RAC
13 juin 1915 " Nuit du 12 au 13, mine allemande à la Boisselle, tir de barrage par I/35 et III/28
A 3h, reprise de l'attaque sur Serre - Intervention du II/35, progression de la 51D sur route
Mailly Maillet - Serre".
14 juin 1915 " Action vers Toutvent paraît terminée - L'EM du CA rentre à Hénoncourt".
15 juin 1915 " Dans l' après-midi, contre attaque allemande sur tranchées des Territoriaux.
Intervention du II/35 sur batteries de Grandcourt".

Journal du 3e groupe
13 juin 1915 " 1h, la 22/15 tire sur des travailleurs sur la route Hébuterne - Puisieux - Serre.
6h, tir de 12/33 sur lisières de Serre d'ou des mitrailleuses empêchent la progression des
fantassins.
7h10, tir de 9e bat sur 5201 (avec avions) - 22/15 tire sur isolés route Puisieux - Serre.
9h30, 15/6 tire sur tranchées N-O de Serre ou on voit des travailleurs.
13h, tir la 22e sur un abri de mitrailleuses et aussi d'observateurs, à 874. - Tir très bon.
13h15, tir de la 9e sur 577".
14 juin 1915 " Nuit Tir de barrage de 7/35 et 22/15.
5h45, 9e tire au sud de la Louvière, sur travailleurs.
A 9h30, tir de la 9e bat sur 5077.
15h, la 7e fignole un barrage - Le groupe est violemment marmité pendant l' après-midi,
600 obus de 15 environ.
21h30, Relève sur les tranchées - On ne tire pas jusqu'à 2h.
Depuis 2h30 jusqu'à 4h , les batteries tirent lentement sur leur barrage. (7e, 22/15, 6/51,sur
les nouvelles tranchées, et 9e et 23e, sur les tranchées 871).

Pertes : 22/15, 1 Sous-officier tué, 1 homme tué, 2 blessés.

15 juin 1915 " A 5h, tir de 21/15 sur batterie de la Louvière - Tir de 9e et 23/15 sur les tranchées occupées,
en réponse à un marmitage de Toutvent.
Tir de 9e sur Puisieux, à 2 reprises pour riposter à un marmitage de Sailly.
Tir de la 6/51 sur 401 - Tir de la 9/35 sur batterie lisières de la Louvière".

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 15:30

Journal du 35 RAC
16, 17, 18 juin 1915 ........
19 juin 1915 " Arrivée de gradés de remplacement : adjt Auger, mdl chef Lancoin, mdl Martin, Rouchy
Départ pour le dépôt des adjt chefs Gestas et Guiho et d'un mdl.
Distribution des Croix de guerre pour citation à l'ordre de l'Armée".

Journal du 3e groupe
16 juin 1915 " 3h, tir de 7e, 22e, 23e, 6/51 sur des tranchées allemandes en représailles à un tir sur Toutvent
La 12/33 est partie, et, est remplacée par la 8/35 qui était allée à Coigneux, en repos.
Comme celle-ci n'a qu'un canon, la 7e lui en passe un, et la 9e, un aussi.
Marmitage des batteries - la 21/15 a 2 canons hors de service.
A 18h, 9e bat tire sur le bois sud de la Louvière où on signale un ravitaillement.
A 21h, 22/15 tire sur route Serre - Puisieux où on voit un convoi.
A 22h, tir de 9e bat sur Puisieux où on signale un ravitaillement".
17 juin 1915 " 9h, tir de représailles de 9e bat sur boyau de la Louvière.
Tir de 15/6 sur batterie 4888 (avec avion) - Violent marmitage ennemi sur les batteries.
21h, tir de 9e bat sur bois 702 - 23h, Tir de 9e bat sur 871- 374".
18 juin 1915 " Tir de 22/15 sur une batterie d'avions et de 9/35 en représailles sur 374".
19 juin 1915 " Tir de 22/15 sur tranchées 876 et 394 (avion abîmé).
Tir de nuit, 3 ou 4 salves par bat".

NB: Ces soldats, ou tout au moins les plus instruits, ont-ils eu une pensée pour les Braves de la Grande Armée de Napoléon, défaits à Waterloo cent ans auparavant ? (en date du 18 juin 1815).

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 15:31

Journal du 35 RAC
20 juin 1915 " Ordre de casemater au moins une pièce par batterie".
21 juin 1915 " Le colonel va à Hénencourt pour prendre le commandement provisoire de l'Artillerie du CA,
par suite du départ du général Darde, nommé commandant de l'Artillerie de la 2ème Armée".

Journal du 3e groupe
20 juin 1915 " A 0h10, tir de 22/15 sur travailleurs à 875 - à 2h, idem - à 3h, devant 877 (7e bat)
A 12h, tir de 22 sur 875. Dans l' après-midi, les batteries règlent leur barrage du N au S.
8e, 23e, 9e, 15/6, 22e, 7e, 15/6".
Coup de liaison sur 871
Coup de liaison sur demandé sur 399, demandé à 13h13 ,donné à 16h16.
Tir de 22/15 sur route Serre - Puisieux.
Tir au lapin sur allemands isolés
La nuit: 4 tirs de nuit".

NB: pas de 21 juin 1915, écrit pour le groupe ( ?) ni de 22, 23, 24 et 25 juin 1915 ( pages perdues ?)

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 15:32

" Le médecin auxiliaire Lucas Paul Etienne - Pendant les journées des 7, 8, 9, et 10 juin,devant Toutvent,
a prodigué des soins aux blessés , sur la position même des batteries soumises à un bombardement intense, a fait
preuve de courage et de dévouement".

" Pertes ; 1 blessé à la 9e bat".
Journal du 35 RAC
22 juin 1915 " Le général Pétain nommé au commandement de la 2ème Armée.
Colonel Le Breton au commandement de l'Artillerie du 11 CA
Commandant Faugeron à l' EM de l'artillerie de la 2ème Armée
Remise des Croix de Guerre pour citations à l'ordre du Corps d'Armée".
23 juin 1915 " Le commandant Peignier nommé au commandement du 1er groupe".
24, 25 juin 1915 ......

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 15:32

Journal du 35 RAC
26 juin 1915 " Le colonel cesse de commander provisoirement l' artillerie du CA, et rentre à Senlis.
Prise de commandement du colonel Le Breton".
27 juin 1915 " .........
28 juin 1915 " Nouvelle organisation des Secteurs. ( dissolution de la 82 DI)
Le secteur de la 22 D s'étend vers le Nord jusqu'au ravin en Y au Sud de Beaumont, au Sud
jusqu'au tambour Duclos (?), puis Fricourt (inclus)".

3e groupe
26 juin 1915 " Coup de liaison et tir au lapin sur route de Puisieux - Serre par 22/15.( tir sur voitures et isolés)
La nuit, tir de 8e, 15/6, 7e, sur zone de barrage (4 coups)".
27 juin 1915 " 8h15 tir de représailles exécuté par toutes les batteries sur leur zone de barrage, en réponse à
un bombardement allemand. ( 10 coups par batterie, de 5' en 5' )".
28 juin 1915 " RDN".

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 15:33

Journal du 35 RAC
29 juin 1915 .........
30 juin 1915 " Ordre de la Division, de faire exécuter des tirs d'alerte par des officiers de l'EM AD22".

Journal du 3e groupe
29 juin 1915" RDN".
30 juin 1915 "RDN".

Ce jour, je suis parti de Sommesous à Reims, et je suis passé par des villages occupés par le 35 RAC lors de
la première bataille de la Marne 7, 8, 9, et 10 septembre 1914. Notamment à Lenharrée, village concerné lors de
cette bataille qui a relancé en avant les armées françaises après le fameux repli depuis la Belgique .

Mon imagination allait bon train et des images d'échanges d'artillerie flottaient devant mes yeux, en voyant ces
grandes étendues de champs de blé, et autres cultures, lancées à l'assaut de petites collines .
J'imaginais tout ce travail perdu pour les agriculteurs de l'époque, bien que certains durent rejoindre leur
régiment et abandonner leurs terres, laissant les femmes se débrouiller . Mais j'imaginais aussi et surtout, tous
ces hommes rassemblés autour de leurs chefs, défendant chèrement leur patrie, se lançant à l'assaut de ces
mêmes collines sûrement dénudées de leurs cultures après les violents duels d'artillerie.
101 ans sont passés, mais je n'ai rien oublié. Et je dis : RESPECT .

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 15:34

Journal du 35 RAC
1 juillet 1915 .........
2 juillet 1915 .........
3 juillet 1915 " Nuit du 2 au 3, la pièce d'Authuille et une autre pièce de la 4/28, remplacées par 2 pièces de
la 10/28 - La batterie Causin du 51e RA entre Martinsart et Englebelmer remplacée par 8/35.
Circulaire du GQG sur permissions : 4% de l'effectif ".
4 juillet 1915 " Nuit du 3 au 4, les 2 pièces restantes de la 4/28, remplacées par 2 pièces de la 10/28.
La 4e bat du 51 au Nord de Ribemont est remplacée par 7/35. Le commandant Lhoste prend
le commandement du groupement 6,7,8/35 - 9e bat reste à Sailly aux Bois avec 21D.
PC du commandant Lhoste au Sud d'Englebelmer".
5 juillet 1915 .........

Rien sur le 3e groupe, mais les 7e, 8e, et 9e bat citées plus haut sont de ce groupe.

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 15:35

Journal du 35 RAC
6 juillet 1915 " Ordre complémentaire sur permissions - 1/2% par jour - Voyage aux frais de l'Etat
Durée 4 jours, plus délais de route d'après barème ".
7 juillet 1915 ........
8 juillet 1915 ........

Journal du 3e groupe
6 juillet 1915 " 7e bat passe une pièce à 8e bat qui envoie un canon en visite au parc.
22h30, 8e tire sur 377-378 ou on signalait des travailleurs C=7E ( tir demandé par poste 6)
23h15 même tir C=4E
7 juillet 1915 " 18h30, 8e tire sur 374 - Vérification de hausse".
8 juillet 1915 " RDN".

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 15:35

Journal du 35 RAC
9 juillet 1915 ..........
10 juillet 1915 " 9h, opération sur le bois français (151ème Div)".
11 juillet 1915 ........
12 juillet 1915 " La 6e bat du 35, remise sous les ordres du commandant du 2e groupe.
                     La 26e bat du 27 RA à Ribemont, est mise sous les ordres du commandant du 3e groupe, pour
                     suppléer la 7e bat. Les canons de cette batterie deviennent disponibles pour la visite, remplacement
                     de canons visités".

Journal du 3e groupe
9 juillet 1915 " RDN  - coup de liaison , vérification de hausse".
10 juillet 1915 " Coup et vérification de hausse".
11 juillet 1915 "   idem"
12 juillet 1915 " Le groupement 8-7 n'ayant que 6 canons à conserver, on doit envoyer 1 canon chaque jour à la visite.
                     La 26e bat du 27e régiment d'artillerie, en position à Ribemont, prend le barrage de la 7e bat qui
                     enverra ses canons en remplacement à 8e bat, ou à la visite.
                     La 6e bat est remise sous le commandement du 2e g. Ne dépend plus du 3e g que pour la coopération
                     de la défense de Hamel. (ceci à la date de demain)".




_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 15:36

Journal du 35 RAC
13 juillet 1915 " Colonel commandant l'AD22 part en permission, (je) le lieutenant colonel prend(s) le commandement
provisoire de l'artillerie du secteur 22 Division".
14 juillet 1915 " Fête Nationale - chaque groupe tire 21 coups à 8h, 12h, 18h".
15, 16 juillet 1915 ........

Journal du 3e groupe
13 juillet 1915 " Tir à 10h de 8e bat sur des tranchées, pour répondre à un marmitage de nos tranchées".
14 juillet 1915 " Tir de 8e sur tranchées, en honneur fête nationale".
15 juillet 1915 " Tir de 8e (repérage de hausse du jour)".
16 juillet 1915 " Tir de 8e sur tranchées".

NB: sur la journée du 13 juillet dans le journal du 35, j'ai mis le "je" et le " s" de prend entre parenthèses,
car dans l'original, c'est barré, aussi je suppose que celui qui écrit le JMO, à ce moment, est ce lt colonel
qui prend le commandement provisoire.

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 15:37

Journal du 35 RAC
17 juillet 1915 " Avis de la relève par les troupes britanniques".
18 juillet 1915 " A 17h, fonctionnement d'une nouvelle organisation des agents de liaison avec l'infanterie".
19 juillet 1915 " De 9h à 18h, coup de main sur bois allemand par la 151ème Division, avec participation des
11e et 12e du 28, emploi d'obus asphyxiants".

Journal du 3e groupe
17 juillet 1915 " Tir de la 8e sur travailleurs".
18 juillet 1915 " 8e bat : tir de bombardement lent de 1h20 à 2h45, pour protéger la progression de l'infanterie,
chargée de reprendre un poste (poste Maury) occupé par l'ennemi".
19 juillet 1915 " Néant".

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 15:37

Journal du 35 RAC
20 juillet 1915 " Le colonel de Loustal, rentré de permission, prend le commandement de l'artillerie du secteur
de la 22ème division".
21 juillet 1915 " Visite aux batteries des II/35 et III/35 du colonel commandant l'artillerie du CA".
22 juillet 1915 " Le colonel rentre de permission, va prendre, à Hénancourt, le commandement provisoire de
l'artillerie du 11ème CA".
23 juillet 1915 " Reconnaissance des positions par les généraux anglais".

Journal du 3e groupe
20 juillet 1915 " Tir de la 8e bat en représailles, sur tranchées ennemies".
21, 22, 23 juillet 1915 "Néant".

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 15:38

Journal du 35 RAC
24, 25, 26 juillet 1915 .........
27 juillet 1915 " Reconnaissance des positions des 7e et 8e batteries du 35 par général commandant
l'artillerie de la IV éme division anglaise".
28 juillet 1915 " Colonel rentré à Senlis, reprend commandement de l'artillerie du secteur 22 D

Journal du 3e groupe
24 juillet 1915 " Tir de réglage de hausse de jour ".
25 juillet 1915 " idem ".
26 juillet 1915 " Les Allemands marmitent nos tranchées, lentement, d'une façon continue.
La 8e exécute un tir lent sur travailleurs, semblable au tir allemand, en essayant de
repérer la pièce allemande. (2 tirs de représailles consécutifs)
27 juillet 1915 " 8e : tir de représailles sur tranchées allemandes".
28 juillet 1915 " idem ".

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 15:50

Journal du 35 RAC
29 juillet 1915 " Dans la soirée, commencement de la relève de l'infanterie par l'armée anglaise, dans la tranche
                     de Mesnil Hamel".
30 juillet 1915 " Opérations préparatoires à la relève par l'artillerie anglaise".
31 juillet 1915 " Dans la nuit du 30 31, la 9e bat quitte Sailly aux Bois et va cantonner à Hérissart".


Journal du 3e groupe
29 juillet 1915 " RDN".
30 juillet 1915 " 2 batteries anglaises ont pris position près de nos batteries pour battre notre zone.
                     1 batterie à Ribemont Est, l'autre, au niveau de l'emplacement de la 8e bat.
                     Font leurs réglages.
                     Tir de 7e et 8e, repérages hausse de jour".
31 juillet 1915 " RDN".

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 15:51

Avant de poursuivre sur le mois d'août, qui sera le premier anniversaire de cette guerre, il me faut ajouter cinq noms sur la liste des soldats artilleurs du 35, tués ou morts en hôpital.

AUNEAU Pierre Henri Marcelin né 19 avril 1890 à Les Essarts (Vendée) maître-pointeur
Mort pour la France le 10 juin 1915 à Senlis (Oise) suite de ses blessures.

BARON Charles Auguste Alexis né le 6 septembre 1893 à Montournais (Vendée) canonnier conducteur
Mort pour la France le 11 juin 1915 à Mesnil-Martinsart (Somme) tué à l'ennemi

JANIÈRE Marie Paul Firmin né le 15 février 1874 à Les Bouzils (Vendée) maréchal des logis
Mort pour la France le 22 juin 1915 à Vannes (Morbihan) à l'Hôpital (maladie contractée au front).

BODÉNES François Marie né le 2 août 1889 à Plougernau (Finistère), canonnier conducteur 3e bat, mat : 02270,
Mort pour la France le 13 juillet 1915 à Dernancourt (Somme) (accident en service commandé).

GASSER Marcel Louis né le 28 juin 1894 à La Vila-d'Ay (Marne) sous-lieutenant observateur (Escadrille 81)
Mort pour la France le 18 juillet 1915 à Faverolles (Aisne) région Est, bois de Hautwison.

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 15:52

Journal du 35 RAC
1 août 1915 " La 9e bat séjourne à Hérissart".
2, 3, 4 août 1915 ............
5 août 1915 " A 2h, les batteries du 25 (je corrige par 35) quittent leurs positions et viennent cantonner :

                 1er groupe : Béhencourt - 2e groupe : Montigny - 3e groupe : Beaucourt sur l'Hallue.
                 Mouvement terminé à 6h00 - La 9e bat rejoint son groupe.
                 A 21h, les groupes font mouvement et vont cantonner, 1er : Pont de Metz - 2e : Guignemicourt - et le
                 3e : Clairy".

Journal du 3e groupe
1 août 1915 " Une autre bat anglaise vient prendre position au niveau de l'emplacement de la 8e bat - désormais
                   3 bat de 4 pièces battent le front 7 et 8.
                   RDN".
2 août 1915 " 2 autres pièces anglaises s'installent à Ribemont, soit en tout 14 pièces pour notre front.
                   La 8e bat tire en présence du lieutenant-colonel anglais, commandant l'artillerie, qui tire sur notre
                   zone. La 7e, 22h45, tire sur les tranchées (tir d'alerte)".
3 août 1915 " Tir de représailles sur Beaumont, car Allemands bombardent Mesnil".
4 août 1915 " RDN".
5 août 1915 " Départ de Martinsart et de Mailly ; mouvement à 2h, les échelons sont partis la veille à 12h".
                  Itinéraire pour 7e bat : Forceville - Varennes - Harponville - Contay - Beaucourt sur l'Hallue".
                  Itinéraire pour 8e bat : Hédauville - Varennes - Harponville - Contay - Beaucourt.
                  La 9e bat, qui était à Hérissart au repos, a rejoint Beaucourt le 4
                  Départ de Beaucourt à 20h30, itinéraire : Allonville - Amiens. Cantonnement à Clairy Saulchoix.
                  Arrivée le 6 à 3h.


NB : Ainsi le 35 RAC a quitté le front, après la mise en place de l'artillerie anglaise. Le régiment a traversé la ville d'Amiens de nuit, puisque leurs nouveaux cantonnements se situent sortie Sud-Ouest de la ville.
On peut imaginer que les artilleurs soient passés devant la magnifique cathédrale.
J'ai été étonné de la petite erreur d'écriture citée plus haut (35 et non 25), mais on ne peut pas en vouloir, tous avaient bien le droit d'être fatigués, et de forcer notre admiration et notre respect.

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 15:53

Journal du 35 RAC
6 août 1915 " A 21h, les groupes font mouvement et vont cantonner; 1er groupe : à La Haye St Romain - Frocourt,
2e groupe : La Haye, 3e groupe : Eramecourt.
L'EM AD 22 quitte Senlis dans la matinée et va cantonner à Courcelles sous Thoix, avec le 2e groupe
de la 22éme Division".
7 août 1915 " Séjour dans les cantonnements".
8, 9, 10, 11, et 12 août 1915 ..........

Journal du 3e groupe
6 août 1915 " Cantonnement à Clairy- Saulchoix".
7 août 1915 " Départ de Clary à 8h, le groupe en tête du groupement de marche.
Itinéraire : Poix - Equennes -. Cantonnement: Eramecourt, arrivée à 3h".
8 août 1915 " RDN, repos".
9 août 1915 " Service en campagne pour officiers et aspirants".
10 août 1915 " idem ".
11 août 1915 " Service en campagne dans chaque batterie et des éclaireurs".
12 août 1915 " idem - Le groupe reçoit l'ordre de faire des instructions d'embarquement.
Départs des permissionnaires suspendus".

NB : Les 8 et 9 août, voilà un an que le 35e Régiment d'Artillerie de Campagne avait embarqué à Vannes,
son lieu de garnison, et qu'il est entré de plein fouet dans cette guerre.

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 15:53

Journal du 35 RAC
13, 14, 15, 16, et 17 août 1915 .......

Journal du 3e groupe
13 au 17 août 1915 " RDN service en campagne".

NB : Devant si peu d'éléments reportés sur les JMO des groupes, ceci dû au repli stratégique et en prévision de son
mouvement prochain vers la Marne, j'ai également vérifié les autres groupes et le constat est clair, tout le
monde est au repos sur l'arrière, mais toujours apte à servir.

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 15:54


Sur cette carte, au 14 août 1915, on y voit bien la position du XI ème Corps d'Armée du général Baumgarten, qui comprend les 151ème, 21ème, et 22èmes divisions d'infanterie, (donc le 35 RAC, plus précisément près de Poix-de-Picardie) entre Amiens et Beauvais, en Picardie.

Ce XIème CA a été remplacé par le Xème CA britannique, autour d'Albert.

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 15:55

Journal du 35 RAC
18 août 1915 " Embarquement de l'EM AD22 à Conty, avec 2e batterie, départ 11h.
Itinéraire : St Omer en Chaussée, Persan-Beaumont, Pontoise, Achères, St Germain, St Cyr,
Versailles, Massy Palaiseau, Boissy-St-Léger, Marles (en Brie)".
19 août 1915 " Sézanne et arrivée à Vitry-le-François à 7h. Débarquement à Vitry la Ville terminé le 19 à 11h.
L'EM AD22 va cantonner à Poix. Les autres batteries du régiment embarquent successivement à
Conty, heures d' arrivée à la gare : 1ère à 11h, 3e à 15h, 4e à 19h, 5e à 23h, 6e (le19) à 2h,
7e à 5h, 8e à 8h, 9e à 11h.
Le 1er groupe et la 4e bat, arrivés dans la journée du 19, restent à Vitry la Ville jusqu'à 20h, et
gagnent, dans la nuit du 19 au 20 : le 1er groupe, Les Ormes (moulin), la 4e bat : Les Ormes (ferme)".

Journal du 3e groupe
18 août 1915 " Le groupe reçoit l'ordre d'embarquer dans la matinée de demain".
19 août 1915 " Embarquement de 7e bat à la gare de Conty à 5h, 8e à 8h, 9e à 11h".

NB : On peut remarquer que les convois ferroviaires, au départ de Picardie, ont contourné la région parisienne
par l'Ouest. Je n'ai pas l'explication, mais la raison devait être bonne, je suppose.
Le 35e régiment d'artillerie est en route pour la Champagne.

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 15:56

Journal du 35 RAC
20 août 1915 " l'EM AD22 à Poix - 5e et 6e batteries et IIIe groupe débarquent à Vitry-le-François, cantonnement à
                   Couvrot jusqu'à la nuit".
21 août 1915 " Nuit du 20 au 21 : 1er groupe se rend à Vieux Bellay - 3e gr se rend aux Ormes avec 5 et 6".
22 août 1915 " Nuit du 21 au 22 : 1er groupe va bivouaquer entre Somme Tourbe et Somme Suippe,
                    2e gr au Vieux Bellay - 3e gr à Tilloy".

Journal du 3e groupe
20 août 1915 " Débarquement à Vitry-le-François : 7e à 5h , 8e à 8h, 9e à 11h, le groupe bivouaque à Couvrot".
21 août 1915 " Départ le 20 à 20h pour Dampierre le Petit - Les Ormes (ferme).
                    Le groupe cantonne à Les Ormes (moulin). Départ à 21h30 pour Tilloy".
22 août 1915 " Arrivée à Tilloy à 3h, bivouac - cantonnement".

NB : Petite anecdote géographique, l'AD22 a quitté la région de Poix de Picardie, et s'installe, en ce qui concerne
        l'Etat-Major, à Poix, tout petit bourg de Champagne.


Position de la 22e DI, partie du 11 CA, dans la 2ème Armée du général Pétain, ici au 20 août. Par contre, la 21e DI
retirée du 11e CA, est déjà sur le front, au-dessus de Valmy.

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 15:58

Par Kimono55
Je pense avoir une solution pour le "contournement" de la région parisienne par les lignes de chemins de fer.
Si l'on considère que les soldats, comme les chevaux, étaient transportés dans des trains de marchandises qui ne fréquentaient pas alors les grandes gares parisiennes, on peut en avoir l'explication...

------------------------------------------------------------

Merci Kimono 55 pour votre réponse. Cela semble très vraisemblable en effet, mais j'ai aussi une autre hypothèse.
Etant donné que l'aviation a commencé à prendre de l'importance, et que certains Zeppelin se sont déjà approchés et
bombardé Paris, notamment en mars 1915, il semblait préférable de faire rouler les trains en zones Ouest et Sud de
la capitale. Ceci dit, on continue.


Journal du 35 RAC
23 août 1915 " Nuit du 22 au 23, les 2e et 3e groupes vont bivouaquer au Nord Ouest de Somme Tourbe.
Le 23, l'EM AD22 va bivouaquer au camp de la route entre S Tourbe et S Suippe".
24 août 1915 " La 1ère batterie va relever une batterie du 51e, dans nuit du 23 au 24".
25 août 1915 " La 2e batterie va relever une batterie du 3e, dans la nuit du 24 au 25. Les batteries commencent
alors leurs travaux de construction de tir".

Journal du 3e groupe
23 août 1915 " Départ pour une position de bivouac ; plaine au nord de la route Somme Tourbe - Somme Suippe.
Arrivée à 18 h".
24 août 1915 " Même bivouac. Reconnaissances et observations pour tir, dans la direction de la route de Tahure.
Le groupe, au soir, change son bivouac, et bivouaque au nord de la route Laval - Somme Suippe".
25 août 1915 " Reconnaissances diverses et même bivouac".

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 15:59

Journal du 35 RAC
26 août 1915 .......
27 août 1915 " Nuit du 26 - 27 , la 7e bat va relever une 1/2 batterie de 90, au bois des liaisons".
28 août 1915 " Nuit du 27 - 28 , la 8e bat va relever une 1/2 batterie de 90, au bois des liaisons".
29 août 1915 " L'artillerie ,mise à la disposition de la 22D, comprend:
                    3 groupes AD22, + groupe Dions 28e , 2 batteries de 155 CTR*, 1 batterie de 155 c1912,




                    1 batterie de m de 220*, 2 batteries de bombardiers (canon n°2).

                    A 17h30, éclatement d'un canon ; 2 canonniers tués".

Journal du 3e groupe
26 août 1915 " Reconnaissance et même bivouac - La 7e bat prend position au sud du bois des liaisons, à la
                    place des 3 pièces de droite d'une batterie de 90. ( nuit du 26 au 27)".
27 août 1915 " La 8e prend position à la gauche de la 7e, dans la nuit du 27 au 28".
28 août 1915 " Formation de faisceaux pour 7e et 8e ( depuis le 26, la 9e travaille à sa position de batterie,
                    à droite et en arrière de la 7e bat ".
29 août 1915 " RDN".

  * 155 CTR ; court à tir rapide  et m de 220; canon mortier de 220.

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 15:59

Journal du 35 RAC
30 août 1915 " Vers 14h, éclatement d'un canon à la 1ère batterie , pas de victimes".
31 août 1915 " Nuit du 30 - 31, 3e bat prend position, ainsi que 9e et 2e groupe".

Journal du 3e groupe
30 août 1915 " RDN, aménagement des batteries de tir, formation de réglage pour 7 et 8".
31 août 1915 " RDN, aménagement des batteries de tir, formation de réglage pour 7 et 8".

NB : Le 35 se rapproche doucement du front en Champagne, le combat va reprendre pour les artilleurs, mais on
déplore quand même des décès. Je n'ai pas les noms des deux canonniers tués lors de l'éclatement du canon
de la 1ère batterie, en date du 29, mais ils sont morts pour la France.


LEBAYON Pierre Marie, né le 25 février 1869 à Crach (Morbihan) canonnier servant, a contracté maladie au front.
Mort pour la France le 25 août 1915 à Vannes (Hôpital).

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 16:00

Journal du 35 RAC
1 septembre 1915 " Nuit du 31 - 1er. Groupe Dions * prend position".
2 septembre 1915 .....
3 septembre 1915 " Reconnaissance pour placer 2 batteries vers Excavations".
4 septembre 1915 " Nouvelle reconnaissance dans le même but".
5 septembre 1915 " 3e reconnaissance - position acceptée par le général de la D, pour une batterie au nord
de 204 Excavations - assignée à la 8e bat, 7e doit être déplacée à g de la 9e.
Travaux commencent le soir".

* Le groupe Dions est le 3e gr du 28 RAC qui est resté dans l'AD22 ainsi que le 4e gr, alors que les 2 premiers
groupes de ce régiment ont été mutés, depuis le mois de mai 1915, dans la 151e Division nouvellement créée.

Journal du 3e groupe
1 septembre 1915 " Aménagement des batteries et tirs journaliers de réglage pour 7e et 8e".
2 septembre 1915 " idem
3 septembre 1915 " idem
4 septembre 1915 " Le groupe reçoit l'ordre de chercher une position de batterie au sud d'Excavations pour la 8e.
(mission: battre Ravin de la Goutte et ouvrages allemands des flancs Ouest des Mamelles).
Dans l'après - midi, nouvelle reconnaissance à Perthes et à Bois des liaisons pour trouver la
position de la 8e batterie. (Le premier n'ayant pas été accepté).
5 septembre 1915 " Nouvelle reconnaissance vers 204 Nord, Bois triangulaire côte 200.
2 positions sont reconnues: a/ à 300m Nord d'Excavations
b/ au Nord Est de 204 Sud".

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 16:01

Journal du 35 RAC
6, 7, 8 septembre 1915 .......
9 septembre 1915 " Reconnaissance d'une nouvelle position au nord de 204
Voie romaine*- assignée à la 7e batterie".
10 septembre 1915 " Travaux de construction commencent au nord de 204 - voie romaine pour la 7e batterie".
11 septembre 1915 " Nouvelles répartitions des batteries - reconnaissance d'une 3e position pour la 8e batterie,
au Sud Ouest de 189 ouest. La 7e, maintenue sur son emplacement - emplacements au
Nord de 204 Excavations et de 204 V.romaine continués pour 2 batteries de l'AD154,
attendues, éventuellement pour 2 batteries à cheval".

* Il existe effectivement un reste de voie romaine partant du carrefour de l'Espérance (D931)au nord de
Mourmelon, traversant la partie Sud du camp militaire de Suippes (actuel) jusqu'à la D67, à 3,5 km de
Vienne-la-Ville (10km Nord Ouest de Ste-Menehould)

Journal du 3e groupe
6 septembre 1915 " Le groupe reçoit l'ordre de changer 7e bat et 8e bat de position - 7e se place en arrière de
sa position pour pouvoir tirer sur positions de 2e ligne - 8e bat se placera à position à
7 septembre 1915 " Travail de 8e bat à sa nouvelle position de batterie - Tir de 9e bat sur un observatoire près
boyau Désespoir (?) (observatoire bouleversé) - Travail de 7e bat à sa nouvelle position de
batterie ( 25 fantassins ont été mis à la disposition de chacune des batteries pour la
construction de nouvelles positions)".
8 septembre 1915 " Tirs journaliers de réglages de 9e bat - Travaux des 7e et 8e batteries".
9 septembre 1915 " Tirs journaliers de 9e bat - On reçoit les missions d'attaque des batteries :
9e, le long de la route de Tahure - 8e, sur Ravin de la Goutte - 7e sur 463, 464, 465".
10 septembre 1915 " Tir de la 9e bat avec avion".
11 septembre 1915 " Reçu avis d'aménager avec les 25 fantassins de la 7e bat, une position de batterie ;
la position b (voir page précédente) - Le lt Morhange de 7e bat est chargé de la construction
Mission : Mamelles - Reconnaissance de position au Sud Est de 189 pour la 8e batterie (tir
sur le saillant) - Le lt Schevaits du 118e doit aménager la position avec une équipe de
travailleurs du régiment".

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 16:02

Journal du 35 RAC
12 septembre 1915 " Travail pour répartition des missions des batteries de l'artillerie de l'AD22 ".
13 septembre 1915 " Suite du travail construction de la 8e bat au sud-ouest de 189 ouest".

Journal du 3e groupe
12 septembre 1915 " Les travailleurs sont retirés de cette position. La 8e bat reçoit l'ordre d'aménager sa position.
Elle abandonne sa position d'Excavations. Le groupe abandonne l'autre position b. Et les 50
fantassins du groupe et 8e bat travaillent à construction de nouvelle 8e (189 ouest)
La 9e bat, à 7h, réglage par avion sur 658 et 663 (T de Thorn et de Cologne)" *

* T pour tranchées - On va utiliser souvent des noms de villes allemandes pour désigner les objectifs.

13 septembre 1915 " Tir de 9e bat sur tranchées à Tahure (réglage) Marmitage de 9e bat (1 sous off blessé).
Tir de 7e bat sur ravin de la Goutte (repérage)".

Ce qui suit est extrait du JMO de la 9e batterie du 3e Groupe du 35 RAC.
" A 7h, le sous-lieutenant Kahn reçoit du Chef d'Escadron, communication de l'ordre suivant :
11ème Corps d'Armée 22ème Division Artillerie
Le colonel Ely à Mr le chef d'Escadron commandant le III/35.
En exécution des ordres du colonel commandant l'artillerie du Corps d'Armée, des réglages seront exécutés de
l'emplacement de batterie, creusé au nord de 204 (ancienne 8/35). Une pièce de la 9/35, sous la direction du
sous-lieutenant Kahn, sera chargée de cette mission. L'équipe de pièce désignée, se mettra en route dès le
reçu de l'ordre.
Dans la journée, elle préparera (en coupant avec discrétion) un couloir suffisant dans le bois, pour permettre
le tir de la pièce et se reliera par une ligne volante à l'observatoire (2 appareils portatifs, 2 bobines de câble
léger). Pendant l'exécution de ce travail, dirigé par le chef de pièce, le slt Kahn fera, à l'aide de la jumelle à
ciseaux du groupe, une étude approfondie du terrain dans la direction du ravin de la Goutte et des Mamelles.
Un croquis panoramique me sera transmis dès la mission terminée.
La pièce sera mise en batterie dans la nuit du 13 au 14, et rentrera dans sa batterie dans la nuit du 14 au 15.
Les réglages seront faits à vue dans la journée du 14.

Mission de la batterie
N-1 Bombardement des boyaux et tranchées de 2e ligne. Boyaux Weimar - Spire - Worms - 669
Tranchées reliant au Sud Bois des Renards et Bois des Loups - 570 - T Franconie - NT Cassel - T Gottingen
T Mannheim - B Mamelles - 675 - 7667 - T Schiller - T Bayreuth - 6663.

N-2 Bombardement des tranchées ouest de 2e ligne - T Schiller - T Bayreuth - 669 - T Gottingen - T Mannheim.
Bombardement des tranchées de 1ère ligne.
B Franconie sud de 567 à 568
B Taunus
B Chemnitz - B Plkanen - B Erfurth - T Aix la Chapelle - T Trèves - T Gotha.
Place d'Armes Est et Ouest des Mamelles.

Il est bien entendu que les réglages ne seront exécutés que sur les points visibles précisés sur le croquis et
reportés sur le PD. Le carnet de tir sera établi avec le plus grand soin et envoyé à l'EM AD22 aussitôt que
possible. A moins d'impossibilité, le lieutenant Orcel se rendra demain matin à 204 pour orienter le slt Kahn.

S'il le croit utile, le Chef d'Escadron commandant le III/35, assistera au début des réglages, ou y enverra son
adjoint.

P O le Cap adj :
Signé : Le Bourgeois. "

Retransmis intégralement l'ordre concernant la 9e batterie, signé du capitaine Emile Le Bourgeois, aïeul de
notre ami Christophe Le Bourgeois, (ChLeBo) membre de ce forum.

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 16:03




Carte de Tahure
Cette carte a été trouvée sur le JMO du 118e RI, mais elle correspond au secteur du 35 RAC, puisque les 2 régiments sont dans le 11ème CA. On peut y voir Tahure, les bois des Loups, des Renards, et les Mamelles, Perthes etc....

Journal du 35 RAC
14 septembre 1915 " Vu la situation fâcheuse de l'emplacement de batterie au Nord de 204 Voie romaine, un nouvel
                             emplacement doit être préparé pour AD 154 au Sud d'Excavations".
15 septembre 1915 " Commencement des travaux pour 1 batterie au Sud d'Excavations".
16 septembre 1915 " Reconnaissance d'une position avancée pour I/35 près Perthes, pour accompagner mouvement
                            en avant".
17 septembre 1915 " Les 2 batteries de l'AD53 (43Rt) (?) du groupe Girard, destinées aux positions de 204 Excavations
                            viennent bivouaquer au "Veau Crevé" dans la nuit du 17 au 18".
18 septembre 1915 " Reconnaissance des positions de 204 Excavations par le groupe Girard de l'AD 53 (batteries de
                            Larminat et d'Argilliers)".
19 septembre 1915 " Nuit du 18 - 19 , les 2 batteries AD53 prennent position.
                            Visite du général Joffre à Somme - Tourbe. Séance de projections de photos d'avion".

Journal du 3e groupe
14 septembre 1915 " Le sous lieutenant Kahn, avec une pièce de la 9e bat, fait un repérage de terrain sur les flancs
                            Ouest des Mamelles (prépare le carnet de tir de cette position).
                            La 7e bat tire, à 16h, sur les objectifs de 1ère ligne de sa mission d'attaque (463-464-465)".
15 septembre 1915 " Réglage de 9e bat sur 1/3 ouest de T de Marmara - Reconnaissance à la position Sud
                            d'Excavations, en vue d'une construction de batterie dirigée par le slt Hanschotte du II/35.
                            Equipe de travailleurs constituée par des hommes du TR (?)
16 septembre 1915 " 9e batterie tire sur oeil du crocodile -Le poste B est marmité ".
17 septembre 1915 " Tir de réglage de jour".
18 septembre 1915 " 8e bat règle par avion sur 466 - 568 (Bayreuth)
                            7e bat règle par avion sur 566 - 665".
19 septembre 1915 " 8e règle à vue sur 6858 Franconie - 6761 Spire - 7163 Heine ".

 NB :  Les trois villages vus sur cette carte ; Tahure, Perthes les Hurlus et Mesnil les Hurlus, ont été rayés de la carte,
        et leurs ruines sont situées dans le champ de tir actuel de Suippes que tous les artilleurs connaissent. Il est
        évident que cela est dû aux bombardements intensifs lors de la seconde bataille de la Marne.

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 16:03

Journal du 35 RAC
20 septembre 1915 " Installation d'une antenne de surveillance et d'une antenne de réglage
                             Expérience de fonctionnement de T.S.F pour AC et Ati ". (?)*
21 septembre 1915 " Général commandant 22 D visite les observatoires d'artillerie du secteur".
22 septembre 1915 " Jour n-3, l'EM AD22 va au poste 11. Commencement des tirs de préparation.
                             Vers 16h, à la 9e bat, 1 mdl, 1 h tués, 2 h blessés".
23 septembre 1915 " Jour n-2, suite de tir de préparation".

Journal du 3e groupe
20 septembre 1915 " Tir de réglages journalier - 9e bat tire sur une pièce attelée, près oeil du crocodile".
21 septembre 1915 " Le général de Division visite les observatoires du groupe. 9e tire à 15h30, règle sur Marmara,
                            tir sur 459 demandé par l'infanterie. De 19h à 4h50, tir sur ouvrages démolis par l'A (?)*
                            % du Ct du 1/35 ( ?)
     
      * On peut penser que les A soient des abréviations pour l'Aviation, puisque le texte y correspond bien, mais
         je confirme que je retranscris bien le texte original.
         A venir; fiches de tirs en vue de la bataille de la Marne ( 2ème) qui s'annonce.

22 septembre 1915 "






_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 16:05

Journal du 35 RAC
24 septembre 1915 " Jour n-1 - suite de tir de préparation".

Journal du 3e groupe
23 septembre 1915 (extrait du JMO 9e bat) "La 4e pièce de la 9e batterie donne un retour de flamme. Une fissure
est découverte dans l'âme. A partir de 11h la batterie ne tire plus qu'à 2 pièces.
Dans la nuit, 7/35 fournit à 9/35 sa 4e pièce".
24 septembre 1915 "n-1 - Continuation des tirs du 23 septembre, en insistant sur les réseaux de fils de fer -
A 10h, une pièce éclate à la 9e batterie. (JMO 9e : sans accident)
Ordre
Demain 25, jour N, à partir de 5h30, toute l'artillerie s'engagera vers les 1ères lignes, chaque
unité, dans un secteur pour achever les destructions et les nettoyages des brèches.
Le tir sera conduit à cadence ralentie, soit 1 à 2 coups par pièce et minute. l'attaque ne sera
précédée d'aucun tir d'efficacité, afin de ne pas prévenir l'ennemi et de ne pas provoquer de tir
de barrage. -------------
A l'heure H exactement, toute l'artillerie qui tire sur les 1ères lignes, reportera son tir sur les
positions intermédiaires.
a H + 15 : ( ?)
Le III/35, sur la zone d'après la limite Ouest de la zone du CA ( lisière O du Bois de la Butte de
Tahure, jusqu'à la ligne passant par 669, extrémité Ouest de Constantinople, à l' Est de la Butte
de Tahure.
Quand l'infanterie atteindra la ligne Schiller 180, ordre sera donné de porter les groupes en
avant, selon les prévisions actuelles. Ce sera dans l'ordre suivant:
En 1 Echelon - I et II/35, puis III/35, III/28, 155CTR.

Positions probables - 188 et versant Nord Ouest du Ravin de la Goutte. Des ordres seront
donnés à cet égard. A ce moment, 9/35 passera à III/35. Pendant le mouvement de I/35,
III/35 prendra, sur un feu, la zone dans laquelle il opérait.
De même, dans l'autre zone pour le III/28, pendant le mouvement du II/35.
Chaque groupe devra être en mesure de déclencher le tir de barrage sur le front de sa zone
d'action, à la portée indiquée par les circonstances en cas de contre attaque".

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 16:05

Journal du 35 RAC
25 septembre 1915 " Attaque générale par les 2e et 4e Armées - A 9h15, la 43e Brigade enlève les tranchées de
Perthes à la côte 188 - arrêtée devant Tahure.
A 10h, ordre au I/35,puis au II/35 de se porter en avant vers 188. Les groupes ne pouvant
utiliser les pistes à l'est de la route Perthes - Tahure (mitrailleuses, passages non préparés)
et passant par les pistes du 14 CA, à l'ouest de la route, prennent position à hauteur 188 à
l'ouest de la route - objectif Tahure et butte - rejoints dans la soirée par III/35, puis dans la
nuit par III/28 et IV/28 ( lt Dourvar blessé -observateur)".
26 septembre 1916 " EM 22 DI et EM AD22 à 188 - Continuation de l'attaque sur Butte de Tahure - lt Barth blessé
à 188, lt Hanoteau blessé (II/35). Contre attaque vers 20h venant de Brosse à dents.
Intervention du III/35".

Journal du 3e groupe
25 septembre 1915 " ( matin) Continuation de réglage et de destruction conformément à l'ordre d'attaque.
Déclenchement du mécanisme d'attaque .
( liaisons) 1 officier avec colonel du 62 (en liaison)
1 aspirant (observateur) avec équipes téléphoniques et fusées signaux.
( soir) A 16h15 reçu ordre AD22 ; Aller chercher un emplacement de batterie vers côte 170
pour tirer sur la Butte de Tahure.
A 17h30, arrivée à 188 ouest - Reconnaissance - Le lt colonel vérifie mission qui sera la
suivante : faire barrage sur tranchée de Constantinople . Arrivée du groupe vers 24h30".

26 septembre 1915 " Reçu ordre suivant : Dans la matinée, orientez le tir de votre groupe, l'axe dans la direction
de côte 135 (1 km ouest Tahure sur route Ripont, sur un front de 400m).
Tenez vous prêt à déclencher ce tir sur appel téléphonique, ou avis agent de liaison, à la
distance qui sépare votre groupe du point 6877.

Reçu vers 13h ordre suivant : Votre mission sur Constantinople présente moins d'intérêt -
Ouvrez le feu sur côte 192 au nord de la Butte de Tahure (pt 6704), dès le reçu de cet ordre
1/2 heure de tir, environ 50 coups par pièce - Ouverture du feu à 13h35 - Exécution.

Reçu à 15h07 ordre suivant: A partir de 16h exactement, ne plus tirer sur Tahure village.
A partir de 16h15, tout tir s'exécutant sur Tahure,est reporté sur Butte de Tahure - A partir
de 16h35, allongement du tir vers région 6604 ( plan au 1/20000) - tir sur objectif jusqu'à
16h50. L'objectif final de la division est sur côte 192 Nord (région 6604)
De 15h15 à 16h35, les batteries exécutent sur la Butte de Tahure, un tir lent de 2 coups par
batterie et minute (8e bat, 1 coup par minute)
De 16h35 à 16h50, tir des mêmes mortiers sur 6604.

Reçu vers 20h, ordre de revenir en surveillance sur Tranchée de Constantinople.
A 20h30, attaque allemande vers Tranchées de Constantinople, Bayreuth, Metzchi.
Le groupe barre - attaque repoussée".

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 16:06

Aparté : par ChLeBo


D’après la correspondance de mon capitaine Emile Le Bourgeois, et confirmé par le journal personnel d’Alfred Bonnaud, l’adjudant-chef du 35eme depuis 1897, le 25 septembre les poux font leur apparition dans le régiment. Fait banal ? pas sûr !

C’est au mois de Septembre que nos héros reçoivent enfin les casques Adrian, et c’est peu avant Tahure que le 35eme reçoit les siens.
Pouvoir se coiffer d’un « casque en métal » a dû offrir une sensation de plus d’assurance, de sureté, peut être même une mise en confiance….
Et malheureusement peut-être aussi des poux !


_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 16:07

C'est plus qu'un aparté, c'est un détail qui n'est pas anodin ! Ce casque sera suivi de beaucoup d'autres jusqu'à aujourd'hui....


D'après ce que je découvre, ce modèle serait particulier aux artilleurs.....

Quant aux poux, nos Poilus n'avaient pas fini d'en voir, dans leur chevelure et sur leur corps..... Une des plaies de cette guerre d'une autre ère....

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 16:08

Voici une photo du Capt. Emile en casque Adrian, sans date.


Mais je crois que cette photo a été prise à Tahure :
Ce casque, et les chaussures à semelles cloutées avec guêtres qu’il porte, ont été distribués qu’à partir du 1er Septembre. Son casque a un cimier plus pointu, caractéristique de la première génération de casque, et n’a pas encore l’insigne de l’artillerie (deux canons en X surmonte d’un boule en flamme).
Sur la photo il fait beau temps, la terre est sèche, l’offensive commence le 22, or en Septembre 1915 il fait doux et sec (entre 20 et 24°C de jour et 10/12°C de nuit) jusqu’au 5 Octobre sur toute la Champagne. Après commence des pluies qui ne s’arrêteront qu’au-delà de la mi-octobre, …. pluies d’ailleurs qui gêneront la percée des 2eme lignes Allemande et voler vers une grande victoire !....
Et Enfin sur cette photo mon cher Emile semble « poser » avec son « nouveau »  casque et ses « nouvelles » chaussures, comme s’il montrait la nouvelle « tenue » de combat. C’est Emile, il y a un siècle, à Tahure !

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 16:09

Tout d'abord merci ChLeBo pour ce complément d'informations concernant la vie de nos braves dans ce conflit.
Le capitaine Emile Le Bourgeois serait fier de son arrière petit fils s'il voyait la persévérance avec laquelle il honore sa mémoire en participant à ce forum. Tu me donnes un sacré coup de main pour relater tous ces événements, et j'en suis heureux car tu as bien fait de " t'aventurer " parmi nous.


Journal du 35 RAC
27 septembre 1915 " Continuation de l'attaque sur Tahure avec le concours de la 53 DI.
La 2e batterie est violemment bombardée.
28 septembre 1915 " Reconnaissance des commandants de groupes vers Tahure et butte. Le cdt Peignier et
le cap Roger sont blessés au cours de cette reconnaissance, l' après - midi vers 15h.
Bombardement du PC à 188. Le lt Schloësing, mortellement blessé, meurt à 20h à
l'ambulance de Somme Suippe - A 16h, tir d'une batterie du III/28 sur partie du Trapèze.

Journal du 3e groupe
27 septembre 1915 " Commandant de groupe va au colonel ; côte 188.
Mission ; La 7e bat restera en surveillance sur T de Constantinople pour guetter et
contre battre l'artillerie ennemie dans cette zone. Les 8e et 9e batteries régleront sur
Butte de Tahure à partir de 8h.
Reçu de l'AD22 à 11h, l'ordre suivant:
L'ouvrage en forme d' obus situé à 200m au nord de Butte de Tahure (6502) doit être
compris dans les ouvrages de la Butte de Tahure H= 14h, mais la préparation
proprement dite reste fixée à 10h. L'artillerie de campagne a ordre de s'attacher aux
destructions de fil de fer. L'attaque a ordre de négliger Tahure et d' aller droit à Butte
de Tahure en contournant le village par l'Ouest.
Toutefois, le 220 et les pièces de 155 CTR tireront sur Tahure village,pendant l'attaque
jusqu'à H+10 - tir intense sur ouvrages de Butte de Tahure.
H+10 allonger le tir sur 192 (6604) - A partir de H+20, tir violent au nord du parallèle
6606. A 0h30, reçu ordre : H+16
Reçu, le soir, renseignement que côte 192 est pris (faux)
Le groupe, le soir, reprend sa mission de barrage vers l'Est (Constantinople).

28 septembre 1915 " Le commandant du groupe va à AD22 côte 188. Décisions sur observatoires et liaisons.
Le groupe devra se mettre en liaison avec général commandant 44e Brigade (agent de
liaison) et établir un barrage de concert avec avion.
(chaque pièce barre environ 100 millièmes) ?

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par briselance13 le Lun 14 Mai - 16:10

Journal du 35 RAC
29 septembre 1915 "2 groupements formés : I/35 et IV/28 groupe Pons, mis à disposition de la 53 DI, pour
attaque de la Butte de Tahure. II/35, III/35 et III/28, avec la 22 DI sur Brosse à Dents
et tranchées à l'Est. Attaque de la Butte de Tahure à 14h, après préparations hâtives et
insuffisantes, l'attaque est arrêtée sur les réseaux de fil de fer".

Journal du 3e groupe
29 septembre 1915 "La 22 D (44ème Brigade) occupe 669 - T Schiller - B Mamelles jusqu'au N°674.
Aux derniers renseignements, une compagnie est déployée sur Mamelles Nord.
En vue de faciliter la progression de la 44ème brigade, le III/35 reçoit l'ordre de donner
des feux (en direction) de la Vallée de la Dormoise à la Brosse à Dents incluse, et de
tirer (9h30) sur Brosse à Dents et T de Constantinople.
Tir systématique sur la Brosse à Dents entre les méridiens 37 et 38. Les zones sont
réparties à nouveau sur la T de Constantinople - 9 au Nord, 8 et 7.
Reçu ordre de tirer sur nid de mitrailleuses de 6981.
A 1h03, l'agent de liaison du général Lavilliers, donne ordre de tirer sur le bois en T
à 7674, de 1h10 à 1h40 ( l'ordre est donné à 7e bat)
Message reçu à 13h15 : 12h45, demande de tir
1°/ sur clairière qui se trouve dans le bois au sud de la Brosse à Dents
(clairière triangulaire à l'Ouest de 7379)
2°/ lisière sud ouest ( 8e bat) Sud Ouest de ce bois
3°/ sur 6980 (ordonné à 9e bat)
Exécution des tirs à 13h20.
14h10, reçu ordre de tirer sur les lisières sud ouest de Brosse à Dents (8e à 14h13)
14h25, ordre de tirer à 100m au nord de 6877 (mitrailleuses) (9e bat)
7e bat tire vers 14h35.
Allongements successifs de tir - arrêt de cinq minutes, car l'infanterie se plaint d'un
tir trop court sur Bois Entretien (?) - Tir lent - Arrêt des tirs vers 18h.
Les batteries se mettent sur leurs missions de barrage.
A 24h, reçu de l'AD22, ordre de nouveaux barrages depuis lisière sud est de Tahure,
jusqu'au sud de Brosse à Dents. 7e bat est repartie vers le nord de 6982, à lisière Tahure".

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
briselance13

Messages : 527
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 24
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 11 Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum